Espions

@vagabondageautourdesoi

Les attentats de 2015 ont prouvé l’importance d’un service de renseignement efficient et moderne pour lutter contre l’évolution d’un terrorisme toujours plus inventif. Mais, les services de renseignements n’évoluent pas uniquement contre cette sphère, mais aussi avec l’espionnage contre l’ingérence économique, la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive, les attaques cybernétiques et la criminalité organisée.

Alors que les pays anglo-saxons ont participé depuis longtemps à une information sur leurs services secrets (voir les différents musées qui y sont consacrés, comme le Spy Museum de Washington DC), la France garde trop jalousement et depuis longtemps mystère et secret autour d’eux.

Les services du renseignement profitant d’une refonte importante depuis une dizaine d’année ont engagé une politique d’ouverture et de communication.

@vagabondageautourdesoi

La série « Le Bureau des légendes » produite par Canal + (diffusion de la saison 5 bientôt) a permis de faire connaître ces français de l’ombre, d’appréhender les rouages du service et d’en comprendre les enjeux.

@vagabondageautourdesoi

L’exposition « Espions » est née de cette volonté. En s’adressant au tout public tout en développant un scénario interactif, elle permet aux jeunes et aux moins jeunes de jouer aux espions.  Mais que serait le plus expérimenté des espions sans une technologie de pointe : des réseaux de communication toujours plus performants, de la géolocalisation précise, l’artifice des légendes (couverture de l’espion) et la manipulation mentale.

Ne pas oublier, non plus, que c’est un secteur qui recrute beaucoup de profils techniques très compétents. Alors, l’exposition en se mettant à la portée des enseignants et de leurs élèves, permet aux services de renseignement d’espérer faire naître des vocations.

En France, il existe pas moins de six services de renseignement qui se sont longtemps comportés comme des frères ennemis.

@vagabondageautourdesoi

@vagabondageautourdesoiVOTRE MISSION, SI VOUS L’ACCEPTEZ… PLONGER AU CŒUR DES SERVICES ET SE METTRE DANS LA PEAU D’UN OFFICIER DE RENSEIGNEMENT. Être un espion …

L’exposition « Espions « est coproduite par la société de production du Bureau des légendes créé par Éric Rochant et produite par The Oligarchs Productions.

Pour les espions : Un essai nucléaire de faible intensité vient d’être détecté en République Occidentale, pays placé sous surveillance dans le cadre de la lutte contre la prolifération nucléaire. C’est à vous, visiteur, d’endosser le rôle d’agent de renseignement et de participer à la collecte des informations qui permettront de rédiger la note destinée au chef de L’État !

@vagabondageautourdesoi

En France, seulement 400 000 personnes dites « espions » sont habilitées à consulter des documents classifiés. 25 % d’entre elles sont renouvelées chaque année. Les candidats doivent remplir une notice détaillée, transmise par l’officier de sécurité dont ils dépendent à un fonctionnaire qui, selon les cas, saisit la DGSI ou la DRSD pour enquête. Si l’enquête ne fait pas apparaître de facteurs de vulnérabilité, c’est-à-dire des éléments que pourrait exploiter un service de renseignement étranger pour approcher la personne, l’habilitation est notifiée au demandeur, qui signe un engagement de responsabilité. Le classeur contient les fiches des personnes habilitées.

Il existe trois degrés de classification : « confidentiel défense », « secret défense » et « très secret défense ». Plusieurs façons de les détruire par une « choucrouteuse » créant plus ou moins une protection appropriée.

 

Pour les espions : « Ça y est, vous voici agent de renseignement sur le sol français. Il est temps de mettre en action votre sens de l’observation, votre rigueur et votre capacité de déduction. Passez de bureau en bureau, de service en service, et mémorisez toutes les informations que vous récolterez ! »

Pour les espions : Un essai nucléaire vient d’être détecté en République Occidentale. Le protocole d’alerte est déclenché. Les équipes du CEA se mettent en marche afin de tenir informées en temps réel les plus hautes autorités de l’État…

Pour les espions : Afin de pouvoir confirmer que Marc Beauregard était bien l’interlocuteur de Stella Smith lors du Symposium Nucléaire Civil de Lyon où cette dernière s’était présentée sous une fausse fonction, la DRSD va récupérer les vidéosurveillances du congrès et les passer au peigne fin.

@vagabondageautourdesoi

Au moins 935 000 systèmes de vidéosurveillance sont installés en France.  Les images ne peuvent être conservées plus d’un mois, sauf procédure judiciaire. Quant à la reconnaissance faciale, elle est déjà au point, mais soulève des débats éthiques.

Pour les espions : Marc Beauregard doit être interrogé par la DGSI. Connait-il vraiment Stella Smith ? Pourquoi sont-ils en contact ? Sait-il qu’elle est agent secret de la République Occidentale ?

Résultat de recherche d'images pour "POLYGRAPHE"Improprement appelé « détecteur de mensonges », le polygraphe désigne un ensemble d’appareils qui mesurent les réactions psychophysiologiques d’un individu lorsqu’il est interrogé, afin de déterminer s’il dit la vérité ou s’il ment. Le postulat selon lequel est censé fonctionner le polygraphe est que le fait de mentir provoquerait une réaction émotionnelle et s’accompagnerait donc de manifestations psychophysiologiques mesurables. On peut le tromper. En France, le passage au polygraphe n’a pas valeur de preuve.

Pour les espions : Le bureau de Marc Beauregard à la société Tricastin a-t-il été visité par Stella Smith ? Y a-t-elle déposé des micros ou des caméras ? Une équipe de la DGSI est dépêchée sur place pour dépoussiérer son bureau avec vous.

@vagabondageautourdesoi

 « Dépoussièrer » le bureau :  trouver micros et capteurs. Plusieurs appareils sont disponibles pour aider chacun des espions dans ces missions.

 

 

Pour les espions : Vous entrez sur le sol étranger. Préparez-vous, certaines actions risquent d’être physiques. Écoutez les formations de vos directeurs et continuez de mener à bien votre mission. »

@vagabondageautourdesoi

@vagabondageautourdesoi

@vagabondageautourdesoi
Création audiovisuelle du Bureau des légendes, un film d’une durée de trois minutes est diffusé en boucle. Il contextualise les éléments d’exposition que les visiteurs vont découvrir et particulièrement les actions-phares qu’ils vont devoir accomplir dans cette partie consacrée au renseignement intérieur. Sont ainsi mis en scène les figures fictives suivantes : La commissaire Fabienne Raziel, DGSI ; Le lieutenant-colonel Antoine, DRSD ; Benoît Malence, Tracfin ; Julie Raffin, DNRED

@vagabondageautourdesoi

Sources :

Undercover: Avoir vingt ans à la CIA – Amaryllis Fox  

 

Questions pratiques : Espions

Cité des sciences et de l’industrie

Du 15 octobre 2019 au 9 août 2020

Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 18h, le dimanche de 9h30 à 19h. Fermé le lundi.

 
A partir de 12 ans
En français, en anglais et en espagnol

Durée estimée de la visite : 1h30

Conçue en co-production avec TOE-The Oligarchs Editions en partenariat avec les producteurs du Bureau des Légendes TOP-The Oligarchs Productions et Federation Entertainment  et avec la CNRLT, la DGSE, la DGSI, la DRM, la DRSD, la DNRED et Tracfin. Avec l’appui scientifique du CEA.

 

 

 

10 commentaires

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.