A la demande d’un tiers – Mathilde Forget

vagabondageautourdesoi.com              En sélection pour le prix Fnac 2019

« A la demande d’un tiers »est le premier roman de Mathilde Forget paru chez Grasset pour la rentrée littéraire 2019. Mathilde Forget est aussi auteur-compositeur et avait été repéré aux Franco-folies en 2013. 

Le roman s’ouvre sur l’hospitalisation de Suzanne « à la demande d’un tiers » et ce tiers est la narratrice, sa sœur, « la petite ». Celle qui dit « je » dans le livre et essaye aussi  de comprendre le suicide de sa mère qui s’est déroulé lorsqu’elle avait huit ans. Sa sœur lui a servi d’ancrage mais est à son tour vacillante.

Ce roman est l’histoire de cette jeune femme qui expose son électrocardiogramme pour dire son chagrin d’amour, à qui on reproche de n’avoir pas de cœur quand les larmes ne viennent pas, qui, pour combler l’absence de la mère, apprend à sa copine, fille unique, à partager, etc.  Est-elle atteinte du syndrome de Bambi ? Celui qui ne pleure pas en apprenant la mort de sa mère…Est-elle, elle aussi, folle comme toute les femmes qui lui sont proches ? Suffit-il de regarder dans les yeux un requin pour affronter ses peurs ? Peut-être …

De paragraphes en chapitres concis, avec un style vif et enlevé. les phrases s’enchaînent dans un langue poétique où l’humour et la dérision sont souvent présents. Pas de compassion, juste son envie de comprendre et d’en savoir plus.

Avec « A la demande d’un tiers », Mathilde Forget signe un premier roman atypique où les souvenirs sont évoqués à hauteur de l’enfant que fut celle qui raconte. En essayant de relier son passé, ses mots, bien que décrivant des situations difficiles, gardent drôlerie et ironie  comme une sorte de pirouette que fait celle qui raconte à la folie qui l’environne. Certainement que ce livre va faire parler de lui… 

 

Merci à #NetGalleyFrance et #Grasset pour

#ÀLaDemandeDunTiers

Ce livre m’a été offert en service de presse par Netgalleyfrance. Remerciements aux éditions Grasset. Ceci est mon avis en toute honnêteté et sans pression, comme d’habitude.

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

 

Ranger permet au moins de préciser un des désordres possibles de notre existence.

Concernant les gens que j’aime, je m’organise mieux avec leur absence.

A ne pas prendre le temps d’ enterrer ses parents, on peut finir par enterrer tous les animaux du coin.

Je préfère m’identifier à Batman je préfère vivre dans une cave et avoir des difficultés à nouer des liens affectifs avec les autres qu’être un gain remuant la queue et que tout le monde a envie de caresser. Quant aux autres personnages orphelins les femmes finissent en général mariées avec beaucoup d’enfants. Je suis attachée au silence et aux personnes indépendante et les enfants manifestent leur dépendance par le bruit.

Parfois la distance entre un point de départ et un point d’arrivée s’étire avec le temps.

Pour obtenir des informations d’un psychiatre, il faut avoir l’air bien dans sa peau.

Dans les cimetières, c’est toujours l’heure du générique de fin, ce qui précède est absent.

J’ai fait en sorte que les larmes viennent et peu importe de quel chagrin .

Les morts ne savent pas s’enterrer eux-mêmes et finissent rangés dans un placard.

Délirer, c’était résister. J’ ai pensé que les fous sont des résistants méprisés.

J’ai grandi en observant de loin mon chagrin sur les joues de ma sœur. Il m’ impressionnait. La mémoire effectue des déplacements pour remettre à plus tard.

Le trac envisage la réussite, la peur envisage le pire.

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com

 

vagabondageautourdesoi.com

 

A la demande d’un tiers – Mathilde Forget

Éditions : Grasset

Parution : 21 août 2019

ISBN: 2246820480 

Lecture : Août 2019

17 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. Je ne connais pas Netgalley et vais me renseigner. Belle chronique de ce 1er roman mais ce livre ne me tente pas trop. Bonne journée

    • Oui, c’est une plateforme qui te permets de télécharger des livres (service de presse des éditeurs) en échange d’une chronique (https://www.netgalley.fr/)
      C’est pratique pour découvrir …Bonne soirée Brigitte

    • Pas grave du tout ! En lecture, il ne faut pas se forcer car cela doit être que du plaisir ! Bonne soirée.

    • Ravie ! Mais, j’avoue avoir été impressionnée par son style et sa façon de raconter son histoire.

  2. noté illico, le thème me plaît je tente ma chance sur NetGalley ! je deviens accro à ce site… j’ai trouvé des pépites 🙂

    • Moi aussi, même si je pense avoir eu tendance en cette rentrée à cliquer sur un peu trop de livres …🤔

    • Je serais curieuse de connaître ton avis car Mathilde Forger semble une jeune femme pleine de ressources !

    • Oui, là, j’apprécie Netgalley qui me permet de découvrir des livres de cette rentrée littéraire ! Bonne soirée !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.