Métro – Moscou

 Pour se déplacer dans une ville aussi étendue que Moscou (2 542 km2 alors que Paris en fait 105,5 km2), le métro est un indispensable. Il est aussi l’un des témoignages de la période stalinienne.

Staline voulait construire un » Palais pour les peuples ». En réorganisant sa capitale vers 1931 pour faire rayonner le génie communiste, il prévoit de la doter d’un métro somptueux:

   Stations Lignes Étendue Nombre de voyageurs/jour
Moscou 212 14 365 km Plus de 6 millions
Paris 302 16 220 km Presque 5 millions

Les ingénieurs se sont déplacés à Londres, Berlin et Paris. Finalement ils retiendront le »Tube » de Londres comme modèle avec ses stations profondes et les abris anti-nucléaires.

vagabondageautourdesoi.com
L’entrée du métro pour la station Borovitskaya – Moscou

Tout y est : l’étoile d’or, les lettres de couleur rouge et une entrée comme un musée.

Véritable outil de propagande, le métro doit illustrer la grandeur du socialisme bolchévique. Il doit être le meilleur et le plus beau du monde. B. Brecht lors d’un voyage s’extasie devant les jeunes ouvriers qui le construisent. Mais, c’est la population rurale qui est venue en nombre travailler pour survivre.

vagabondageautourdesoi.com
Détail de la station Abeitskaya

En 1935, la première ligne relie le Kremlin à la Bibliothèque Lénine et comporte quatre rames.

Le chantier sert de couverture à un projet plus secret. La paranoïa grandissante de Staline nécessite qu’il fasse construire des tunnels plus profonds avec des rames pour permettre son évacuation du Kremlin, en cas de danger imminent. C’est le projet D6, nom donné par le KGB, dont l’existence sera confirmée en 2004 !

Lorsque l’armée nazie bombarde Moscou dès juillet 1941 (1200 raids), des millions de moscovites trouvent refuge dans les stations du métro.  La guerre fait 13 millions de morts côté russe.

Après la seconde guerre mondiale, la guerre froide commence. Le bunker 42, qui se visite actuellement au Musée de la guerre froide, sert de centre de communication pendant plus de 25 ans.

Questions pratiques

Des billets s’achètent pour un voyage (55 roubles) ou plus. Nous, on a pris la carte multi transport, la troïka. On la recharge en voyages soit pour le métro ou le bus et on s’en sert tout le temps.

vagabondageautourdesoi.com
Carte de transport Troïka. Elle coûte 50 roubles et se recharge aux distributeurs (en anglais). Prix du voyage en métro 32 roubles. Prix d’un voyage en bus /tramway 31 roubles.

L’entrée du métro est signalé par le logo M rouge. Les portes pour l’entrée sont différentes des portes de sortie et pas question de se tromper, sinon rappel assuré.

Trouver sa ligne est assez simple. Pour s’y rendre, il faut emprunter des escalators qui restent une vraie attraction, même pour une banlieusarde. Le plus long escalator se situe à la station Park Peabody (126m).

Livre métro

 

La vidéo de la descente dure en réalité 2 minutes 45…

vagabondageautourdesoi.com

A l’arrivée en bas de l’escalator deux possibilités s’offrent selon la direction suivie à droite ou à gauche.

vagabondageautourdesoi.com
Liste des stations de ce côté d’une ligne.

Une autre vérification se fait aussi par la lecture de ce type de panneaux:

vagabondageautourdesoi.com
De l’autre côté du quai, des panneaux indiquent les correspondances de chaque station.

Une fois dans la rame, il faut compter le nombre de stations car tout es écrit en Cyrillique. Quelque fois au bout de la voiture, un bandeau défile avec le nom de la prochaine station en anglais.

Quelques photos prises au fil des visites

Détails de la station Kovalevskaïa sur la ligne circulaire. Nikita Khrouchtchev a voulu rendre hommage à sa patrie ukrainienne. 

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com     

vagabondageautourdesoi.com
Détail de la station Plochtchad Revolioutsii
vagabondageautourdesoi.com
Détail de la station Plochtchad Revolioutsii avec 76 statues de bronze représentant les principaux acteurs de 1917: soldats, paysans, marins, ouvriers, ingénieurs, étudiants ect.
vagabondageautourdesoi.com
Détails de la station Plochtchad Revolioutsii

Détails de la station Novoslobodskaïa : Il existe une légende urbaine avançant qu’avant son inauguration, les architectes avaient peur que la station ressemble à une église catholique. Aujourd’hui, les Moscovites la comparent à un incroyable monde sous-marin.Site Russia Beyond

vagabondageautourdesoi.com
Détail de la station Novokouznetskaïa

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com
Intérieur de la station Arbatskaya (ligne 4)

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com
Détails de la station Komsomolskaïa (Celle de la ligne marron)

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com
Détails de la station Plochtchad-Revolioutzii

Sources :

Russia Beyond

Métro, petite histoire illustrée des transports sur terre et sous terre– Pensé et écrit par Alexandra Litvina- Illustré par Ania Desnitskaia- Éditions: Louison – Librairie du globe- Parution: 19 octobre 2018

Moscou et Saint-Pétersbourg mis en scènes – Joël Chapron et Christel Vergeade – eSpaces&Signes

Photos de vagabondageautourdesoi.com

 

 

15 commentaires

  1. Merci beaucoup Matatoune pour cette très belle chronique sur le métro moscovite. Je ne savais pas que Moscou était aussi vaste et que son métro était si beau. C’est monumental, ça a un charme certain. J’ai une amie qui a visité Moscou et elle avait apprécié également. excellente soirée à toi😊

    • Oui, j’ai préféré Moscou à Saint-Pétersbourg que j’ai trouvé trop touristique, c’est vrai aussi que c’était les nuits blanches… Très bonne soirée à toi aussi

    • En tout cas, cela devait servir à montrer au peuple un monde idyllique pour le plus grand nombre. Merci d’être passée et bonne semaine !

    • Oui, une vraie réussite puisque j’avais l’impression d’être dans un musée !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.