Reviens – Samuel Benchetrit

vagabondageautourdesoi- reviens-wordpress-20180906_Comment un père se remet-il du départ de son fils unique ? Comment un écrivain retrouve-t-il l’envie d’écrire ? Comment ne pas tuer son ex ? Comment rester ami avec son inspecteur des finances ? Etc. Autant de questions que le personnage de Samuel Benchetrit pose dans son nouveau roman sans vraiment y répondre. Car, y-a-t-il des réponses, puisqu’il s’agit pour le personnage de reprendre goût à la vie.

Je n’avais jamais lu de romans de Samuel Benchetrit et celui-ci nous parle des tracas du quotidien d’un homme au bord de l’abime puis de son renouveau.

Le héros n’arrive pas à écrire son prochain livre, ne trouve plus son précédent roman qu’un producteur recherche pour l’adapter sans l’avoir lu, est scotché devant une émission de télé-réalité qui développe les instincts de concurrence et de rivalité les plus primaires, commande sur Amazone et n’arrive pas à se faire livrer, attend des nouvelles de son fils parti sur un coup de tête faire le tour du monde et surtout noie le tout dans l’alcool…

L’écrivain sous le « je » trimballe son mal de vivre en bandoulière. Les mêmes questions obsédantes le hantent et le tenaillent jusqu’au délire. Un vrai loser ! Le premier tiers du livre est triste à pleurer. Puis, comme un souffle tenu, arrive un air plus frais. Suzanne, infirmière pour vieux, « bègue dont les silences sont des poèmes » aide à cette renaissance. Et enfin, du désespoir arrive humour, drôlerie et légèreté. Et, vraiment cela fait du bien ! La fin du livre est réussie : traits d’humour incisifs, loufoquerie bienveillante et dérision du héros.

Comme il m’a fallu attendre la seconde partie du livre pour l’apprécier, j’avoue être réservée.  Et pour être honnête, « Reviens » ne m’a pas complétement convaincue !  Peut-être deviendra-t-il bientôt un film à succès comme le précédent roman de Samuel Benchetrit.

 

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877bEn vérité, j’attendais que l’écriture me tombe dessus. Qu’un matin, elle me réveille, qu’elle me soulève, qu’elle me parle qu’elle m’enlève, qu’elle me caresse; qu’elle me frappe, qu’elle me brûle. J’attendais que l’écriture me sauve la vie, qu’elle m’arrache à la vie.

Si c’est pour faire des souvenirs. Je voudrais qu’on me vide la tête, elle est trop pleine. On veut soigner ceux qui perdent la mémoire, mais pour ceux qui en ont trop, on fait quoi ?

Mon garçon avait raison, mon ex-femme aussi, il était peu probable que mon contrôleur des impôts soit coincé en Afrique après avoir subi une attaque, accompagné d’une assistante prénommée Cécilia, blessée au couteau.
Et, encore moins plausible qu’il me sollicite moi, pour lui venir en aide, surtout pour lui envoyer de l’argent. Il était précédemment au courant de ma situation, il avait précédemment lui-même vidé mon tiroir-caisse.

L’amour ça nous tombe dessus, vraiment, d’ailleurs on dit  » tomber amoureux » mais ce n’est pas nous qui tombons, c’est l’amour qui vient du ciel. Il faut le recevoir, ne pas l’attendre, mais savoir qu’il y en a toujours un pour nous quelque part. Et s’il fait mal, qu’il arrache le cœur et qu’il nous quitte, garder un peu le bonheur de l’avoir connu… Je crois que le cœur ne ferme jamais ses portes, il laisse l’amour entrer et sortir. C’est empli de courants d’air un cœur. C’est une tempête. C’est vivant.

Stupéfaction générale. Silence total. Pensée minable. Vocabulaire grossier. J’avais perdu le contrôle de mon atelier lecture. Les trois femmes me regardèrent. Même Raymonde aveugle releva le visage et sembla retrouver la vue un moment pour observer la faiblesse du nouvel animateur.

Je n’avais jamais été détendu devant une caméra. Les rares fois où l’on m’avait invité à la télévision pour parler de mes livres, j’avais réussi l’exploit de ne pas donner envie de lire les miens mais aussi de ne plus donner envie de lire de livres du tout.

 

 

vagabondageautourdesoi- reviens-wordpress-20180906

Première sélection du Prix de Flore 2018

Reviens – Samuel Benchetrit

Éditeur Grasset

Parution : Août 2018

ISBN : 2246784026

Lecture : Août 2018

7 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. Les extraits que tu nous offres me donnent envie de lire ce livre et découvrir cet auteur, dans quelques temps. Bonne journée

Un petit mot ...