Les miens – Roschdy Zem

vagabondageautourdesoi.com - Les miens -

Comme une catharsis, Roschdy Zem livre son sixième film « Les miens«  sur sa famille, son ancrage nécessaire car affectueux qui permet de passer les difficultés et sa reconstruction, plus unie que précédemment. Les petits pics vont se transformer en fossé délitant les liens familiaux autour du changement de l’un de ses membres, le frère aîné. Mais, comme Roschdy Zem est un optimiste, après la tempête, la famille se refonde autour de nouvelles bases .

Brins d’histoire

vagabondageautourdesoi.com - Les miens -

Le film Les miens s’ouvre sur le repas d’une famille élargie autour de la petite dernière qui fête ses douze ans. Moussa, au bout de la table, l’ainé parfaitement incarné par Sami Bouadjila, trône taisant l’essentiel et surtout arrondissant les angles pour éviter les clashs entre tous et surtout à propos de son frère Ryad, interprété par Roschdy Zem. A ce dernier, différents membres lui reprochent d’oublier de rappeler de s’enquérir de chacun. Et lorsque on a besoin de lui, il oublie en ne rappelant pas.

Puis, Moussa apparait au travail, comme directeur financier, submergé de travail. Lorsque sa collègue l’informe qu’elle fête son anniversaire dans un lieu connu parisien, il décide de la rejoindre. Avec l’alcool et peut-être un peu plus, Moussa s’éclate jusqu’à se retrouver sur les bords de Seine, particulièrement mal.

C’est sa fille qui appellera à l’aide, car son père, vautré sur le canapé, dort toujours…

Le verdict du neurologue est intraitable : atteinte passagère mais dont le symptôme principal est, pendant quelques temps, un langage et une attitude sans filtre.

Ainsi,

vagabondageautourdesoi.com - Les miens -

La transformation de Moussa va entraîner celle de la famille. Mais, c’est le personnage de Rochdy Zem qui va le plus évoluer. Présentateur sportif sur une chaîne qui ressemble à Canal +, Roschdy Zem a oublié depuis longtemps son authenticité. Comme toujours, son interprétation est juste, sans concession.

De plus, vivre avec quelqu’un qui n’a plus de filtre est aussi très difficile. Entre sincérité et blessures, Moussa ne fait pas le tri. La scène finale est particulièrement réussie.

vagabondageautourdesoi.com - Les miens -

Pour conclure,

A déguster sans modération. Car, au moment où le monde va plutôt pas bien, la famille reste le lieu où chacun peut se montrer sans fard, avec ses défauts et ses qualités, sûr de trouver l’affection qui lui est nécessaire.

Secrets de tournage

vagabondageautourdesoi.com - Les miens -

Roschdy Zem le dit beaucoup en promo: ce film est inspiré d’une histoire vraie.

« Cet événement a créé un cataclysme au sein de ma famille, qui est une famille à la fois très soudée et en proie aussi à des conflits, comme toutes les familles. Tout ce qui constitue cet accident nous a bouleversés. Quand l’un d’entre nous est touché, c’est tous les autres qui s’en trouvent affectés. »

Le film Les miens est co-écrit avec Maïwen. Au cours de leurs recherches, Roschdy Zem a constaté son professionnalisme et a souhaité qu’elle figure comme co- scénariste. On reconnait sa patte dans les liens familiaux qui y sont développés.

L’amitié qui lie Sami Bouadjila et Roschdy Zem illumine le film. Remarquable Omar Raddad dans un des précédents films de son ami, dans Les miens, sa prestation est somptueuse, toute en retenue, mais avec une violence rentrée qui s’oppose à la bonté du personnage du début.

Du côté des critiques

Télérama

Sources

Cinéma Tati –

Cinéma le Méliès

Questions pratiques

vagabondageautourdesoi.com - Les miens -

Les miens

Genre : Tragicomédie
Réalisateur : Roschdy Zem

Twitter : @Roschdy_Zem

Pays : France
Durée : 1 h 25

Compétition pour la

Sortie nationale : 23 novembre 2022

Distributeur : Le Pacte

CHRONIQUES DE FILM

21 commentaires

  1. Les critiques sont excellentes. Roschdy Zem c’est à mon sens le meilleur acteur français avec Tahar Rahim et Vincent Lindon. Il est excellent dans tous ses films. Je l’ai vu jouer dans « Roubaix la lumière », un film sombre où il est époustouflant ! 🙂😉

    • Tout à fait d’accord. Je rajouterais à ta liste Réda Kated. Mais il y en tant d’autres …

  2. je vais peu au cinéma mais je ne raterais pas celui-ci s’il passe tV parce que j’aime beaucoup Roschdy Zem

  3. Merci pour cette présentation même si, ça doit bien faire 20 ans que je n’ai pas été au ciné bisous doux weekend

  4. En te lisant ( et en voyant les critiques ailleurs) j’ai l’impression d’être passé à côté du film. Ma compagne avait également bien aimé la dernière scène que moi je trouvais presque convenue/ attendue/ déjà vu. Pour moi seuls les scènes avec Maiwenn sonnaient vraies…. toutefois les acteurs sont tous très bons.

    • Ressentis différents mais l’important est d’avoir passé un bon moment de détente !

  5. Ca semble être un bon film…
    Récemment j’ai vu « les amandiers » dont tu avais parlé positivement, et je l’ai plutôt apprécié. Un film agréable… et un portrait peu flatteur de Patrice Chéreau, comme tu le soulignais.
    Bonne soirée Matatoune !

    • Dslée, j’avais pas l’impression d’en avoir trop dit… Du coup, j’ai fait du tri 😉

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.