La nuit du 12 – Dominik Moll

vagabondageautourdesoi.com - La nuit du 12 -

La nuit du 12 c’est l’obsession d’un flic pour une enquête qu’il n’a pas réussi à résoudre. Et les yeux, ce visage sur l’affiche sont ceux Clara, victime d’un féminicide, brûlée vive un soir de retour de chez sa meilleure amie près d’un stade à quelques minutes de chez ses parents.

vagabondageautourdesoi.com - La nuit du 12

Yohann (Bastien Bouillon) est un flic qui prend dès le début du film la tête d’une brigade à Grenoble. Son équipe de flics-hommes est soudée pour la résolution de ce meurtre sordide. Mais , les suspects s’accumulent tous possible d être l’auteur mais sans preuve formelle. Le binôme qu’il forme avec Marceau (Bouli Lanneurs) va déborder dans le privé puisque ce dernier en difficulté avec son couple sera hébergé chez son chef.

Les deux seules femmes de La nuit du 12, outre la victime et sa meilleure amie, sont une juge et une jeune flic. Elles vont donner à Yohann les clés pour que cette affaire irrésolue ne l’empêche plus de vivre.

vagabondageautourdesoi.com - La nuit du 12

Dans cet excellent film, le jeu de l’acteur qui incarne Yohann est toute en rétention s’attachant à supprimer toute émotion pour ne retenir dans son enquête que le factuel. Malgré sa concentration, il en devient froid, sec et même obsessionnel alors que tout bout à l’intérieur. Il le démontre régulièrement en jouant « le hamster sur sa piste de vélo » comme dirait Marceau.

vagabondageautourdesoi.com - La nuit du 12

Deux scènes resteront dans les annales du cinéma. Celle où la meilleure amie de Clara, jouée par l’excellente Pauline Serieys, se révolte contre l’attitude de Yohann et l’autre avec la jeune flic qui soulève l’évidence suivante, les femmes sont violentées par les hommes et ceux sont encore des hommes qui recherchent les criminels.

Mais au delà de l’intrigue, c’est tout le quotidien des policiers qui est raconté où la paperasse teient beaucoup de place sans moyen administratifs et sans paiement des heures supplémentaires. A découvrir assurément !

Secrets de tournage

  • Adaptation d’un livre

vagabondageautourdesoi.com - La nuit du 12 - Le film est adapté du récit de Pauline Guéna de « 18.3, une année à la PJ », en immersion pendant un an à la PJ de Versailles. Mais, juste une trentaine de pages ont servi de base au film. Pauline Guéna a décrit un policier Yohan et le rôle de Marceau en est inspiré.

Le livre disait que chaque enquêteur
tombe un jour sur un crime qui fait plus mal que les autres, que pour une raison mystérieuse,
il se plante en lui comme une écharde, et que la plaie n’en finit pas de s’infecter. J’ai senti
qu’il ne s’agissait pas seulement de trouver le nom d’un assassin, que le film pouvait raconter
l’obsession et le trouble grandissant d’un enquêteur scrupuleux face à un crime irrésolu. Dominique Moll – Dossier de presse

Pourtant, Dominik Moll a lui aussi vécu une immersion, beaucoup plus courte, à la PJ de Grenoble.

  • Gilles Marchand, co -scénariste du film La nuit du 12 venait de finir le documentaire de Netflix sur l’affaire Grégory.
  • Le film est co-produit par la Région Auvergne- Rhône-Alpes et tourné en grande partie autour de Grenoble et ussi en Savoie à Saint Jean de Maurienne.
  • Dominik Moll : « Sur le meurtre lui-même, on s’est également beaucoup posé de questions sur la manière de le tourner. Vu le côté sordide de l’acte, on ne voulait pas en rajouter, ou être complaisant dans la représentation de la violence. Nous avons opté pour une mise-en-scène presque stylisée, avec des très gros plans sur le briquet et les yeux de Clara, la victime, puis un plan fixe très large où la jeune femme en flammes traverse le champ et finit par s’écrouler. La musique non dramatisante et l’absence de son direct à ce moment-là contribuent également à renforcer le moment de sidération sans être dans une fascination morbide pour la violence. » A F C

    vagabondageautourdesoi.com - La nuit du 12

Du côté des critiques

Télérama

D’autres chroniques

LilylitMHF LE Blog

Sources

A F C

Dossier Presse

Allo ciné

Haut et Court

Questions pratiques

vagabondageautourdesoi.com - La nuit du 12

La nuit du 12 – Dominik Moll

Genre : Drame
Réalisateur : Dominik Moll

Acteurs : Bastien Bouillon, Bouli Lanners, Anouk Grinberg
Pays : France
Durée : 1 h 54

Festival de Cannes 2022 – Sélection officielle – Cannes Première

Sortie nationale : 13 juillet 2022

Distributeur : Haut et court

CHRONIQUES DE FILM

18 commentaires

    • Oui, il pose des évidences qu’on n’avait jamais remarqué. Belle semaine !

  1. Intéressant ce qu’il dit au sujet de la violence et le fait de ne pas être complaisant ! Je n’avais pas entendu parler de ce film, il a l’air bien.

  2. Merci pour ce partage, je ne connais pas ce film, ce qui n’est pas étonnant au vu de ma culture cinématographique, Bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.