Catherine Corsini – La fracture

vagabondageautourdesoi.com - Catherine Cordini -

Deux classes sociales vont s’entrechoquer une nuit dans un service des urgences hospitalières au bord de l’implosion où, au dehors, des violences policières se révèlent inédites.

En bref, l’histoire

Raf (Valeria Bruni Tedeschi ) inonde de SMS injurieux sa compagne Julie ( Marina Foïs ), dormant près d’elle dans son lit. Raf dessinatrice et Julie Éditrice appartiennent à cette classe dite « Bobo à l’aise ».

La rupture de vingt ans de vie commune s’annonce inéluctable. Seulement, le lendemain, en allant dîner chez une copine, une énième dispute et c’est la chute de Raf dans la rue. Puis le départ aux urgences avec un coude très douloureux.

En province, Yann ( Pio Marmai ), à bord de son camion, se fait une fête de manifester sur les Champs Élysées. D’ailleurs on le retrouve avec son copain entrain de parler à un CRS, mais trop proche, sur la grande avenue. Et, puis, d’un coup, ça dégénère ! Yann se retrouve aux urgences avec une dizaine d’impacts dans le mollet.

Kim (Aïssatou Diallo Sagna) prend son service aux urgences. Sixième nuit d’affilée car il n’y a encore personne de disponible. Pourtant sa fille, bébé, est malade. Son mari n’arrête pas de l’appeler. Inquiet, il a besoin de conseils.  Elle ne peut lui répondre longtemps car dès son entrée dans le service, c’est non-stop !

vagabondageautourdesoi.com Catherine Corsini

Filmer la réalité

Catherine Corsini filme toute la réalité d’un service d’urgences au bord du naufrage :  manque de personnel, usure des professionnels, complexité des situations rencontrées, diverses pathologies à soigner.  Tout y est ! Rien n’échappe à Catherine Corsini. Même les demandes aberrantes de la police !  Même la mort solitaire ! Même un pétage de plomb !

vagabondageautourdesoi.com Catherine Corsini

Et dans ce chaos où les soignants sont en grève mais présents, disponibles et impliqués, Aïssatou Diallo Sagna qui interprète l’infirmière est lumineuse, éclatante de dignité et de respect, pour tous les patients, y compris ceux dits psychiatriques. Loin d’être une comédienne, elle interprète comme une grande actrice juste son rôle et ça donne une véritable force au film !

vagabondageautourdesoi.com Catherine Corsini

La violence de la répression est sans cesse présente jusqu’aux écrans de la salle d’attente où les chaînes d’infos diffusent en direct cette nuit où Élysée a cru à « La prise de la Bastille ». Présente aussi avec Julie, qui est obligée de distribuer du sérum physiologique après les bombes lacrymogènes.

vagabondageautourdesoi.com Catherine Corsini

La fracture…

Toute la nuit, les dialogues entre Raf et Yann vont éclairer la fracture sociale qui sépare ces deux Frances, mais aussi les échanges de paroles que leur rencontre rend probable par la particularité du lieu.

Pio Marmai est criant de vérité avec son impréparation, sa naïveté et sa conscience professionnelle. On mesure l’inefficacité de la réponse qu’à apporter l’État devant le désarroi des gilets jaunes qui voulaient juste être entendu d’un président qui semblait si accessible. Et, à ce désir d’échanges, de paroles à se transmettre, l’État a opposé les matraques, le sang et la force !

Que dire de l’interprétation de Valeria Bruni Tedeschi ? Elle est parfaitement réussie car c’est peu dire que son personnage m’a énervée. Autocentrée, puante de condescendance, sûre d’elle  et de ses opinions, incapable d’avoir la moindre empathie pour le désespoir qui l’entoure.  D’ailleurs, la fin renforce ce sentiment qu’elle n’en n’a rien à faire des autres !

De toutes façons, le vécu d’une nuit n’est qu’une parenthèse vite oubliée pour ces protagonistes pris dans une vérité. Un bon moment de cinéma !

Secrets de tournage

vagabondageautourdesoi.com Catherine Corsini

Catherine Corsini s’est retrouvée aux urgences un 1er décembre 2018 aux urgences de l’hôpital Lariboisière. Elle a découvert un état de délabrement mais avec un dévouement des soignants. Et, le film montre parfaitement cette évidence.

Elle voulait donner la parole aux gens que le cinéma oublie tout le temps. Elle dit « un hôpital comme un rond-point », comme un concentré d’une population.

Le film n’a pas pu être tourné en hôpital à cause du Covid. Du coup, et malgré le petit budget du film, il a fallu recréer cette ambiance.

Le personnel soignant joue son propre rôle. Aïssatou Diallo Sagna était venue pour faire de la figuration. Et, le travail a permis d’aller vers l’actrice qu’elle est devenue. Catherine Corsini voulait montrer les petits gestes du quotidien des infirmières. Et, elle y réussit parfaitement.

Catherine Corsini a mis beaucoup d’humour dans ce film avec par exemple, le personnage de Raf excessif poussant sur l’absurdité des situations.

Pour aller plus loin

Cinéma Jacques Tati – Twitter : @JacquesTati93 – Instagram : @jacquestati93

Du côté des critiques

Télérama

Des blogueurs en parlent aussi 

MHF Le blogLiyilit

Questions pratiques

Catherine Corsini – La fracture

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Catherine Corsini
Acteurs : Aïssatou Diallo Sagna,Valeria Bruni Tedeschi, Marina Foïs, Pio Marmai
Pays : France
Durée : 1h38

Sortie nationale : 27 octobre 2021

Distributeur : Le Pacte

CHRONIQUES DE FILMS

 

 

25 commentaires

    • Oui elle est très dans la réalité par rapport à sa femme qui m’a purement énervée 🙂

  1. j’ai vu pas mal d’extraits alors j’attends le passage sur Canal + avec impatience 🙂
    ce qui se passe à l’hôpital m’inquiète beaucoup, même si je suis à la retraite (et on vient nous solliciter à cause du manque d’effectifs mais trop vieille plus le courage!) cela fait des années qu’on tire la sonnette d’alarme et qu’est-ce qu’on propose un Ségur de la santé!!!!!

    • Oui, le système libéral à l’hôpital est à bout de souffle. Mais, est-ce qu’un gouvernement comprendra l’intérêt d’arrêter la T2A ou de la réformer en urgence. Le « care  » ne peut se quantifier en acte tarifé !

  2. oui, il me tente ce film et son succès fait du bien car il touche à l’essentiel

    • Oui, il est à voir . L’interprétation de Valeria Bruni Tedeschi m’a complétement énervée …Elle est très bien dans ce rôle ! Complétement réaliste !

  3. Bien aimé aussi. Chroniqué sur mon blog Toiles nomades. Sur l appli Radio France d intéressantes interviews de Corsini. J apprends par ton billet que Kim est une infirmière qui joue son propre rôle elle est bluffante

    • J’ai écouté celle sur France Culture, La Grande table, où elle explique comment elle a procédé au niveau des comédiens et de professionnels. Kim est complétement « bluffante » comme tu dis !

    • Non, le gouvernement a pour mission de casser l’excellence française tant au niveau de l’hôpital que de l’enseignement. C’est la suite d’une cassure qui a été orchestrée depuis longtemps mais qui s’est intensifiée avec la Start up Nation et la volonté très libérale de ce président. Mais, ce qui me pose le plus de problème est que le discours social ne passe plus. Pourquoi ? Je ne sais pas !

    • Son nouveau film percute assez pour être à la fois drôle et grave à la fois !

  4. Ce film a l’air très bien. Le quotidien des soignants n’est pas facile en ce temps de pandémie. Bonne soirée

  5. Je vois que beaucoup de sujets de société sont abordés par ce film, et l’état de l’hôpital public est effectivement très inquiétant (j’y vais souvent et j’ai pu le constater), que ce soit aux urgences ou dans les autres services…

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :