L’accouchement sans douleur, petite histoire.

L’accouchement sans douleur

vagabondageautourdesoi.com

Et, la maternité des Bluets

Ouverte en 1947, le docteur Lamaze, médecin-chef pendant dix ans, va faire la réputation de la maternité des Bluets avec l’accouchement sans douleur. L’Hôpital Pierre Rouquès – Les bluets, aussi connu sous le nom de maternité des Bluets, se trouve au 4 rue Lasson dans le 12ᵉ arrondissement de Paris, à proximité de l’Hôpital Trousseau.

Découverte de la méthode de l’accouchement sans douleur

Ainsi,  en popularisant la méthode psychoprophylactique, l’accouchement sans douleur est introduit pour la femme. C’est au cours d’un voyage dans l’ex-URSS que le docteur voit cette nouvelle méthode.

vagabondageautourdesoi.com
Docteur Lamaze

Ses inventeurs soviétiques postulent que, comme le fonctionnement physiologique d’un corps sain n’est jamais douloureux, la parturition ne devrait pas l’être non plus. Partant des travaux de Pavlov sur les réflexes, ils considèrent que s’il y a souvent douleur lors d’un accouchement normal, ce n’est pas un fait de nature mais de culture : depuis des millénaires, toutes les formes de discours, de la Bible jusqu’aux dires populaires, lient inexorablement douleurs et couches, ce qui conditionne de manière réflexe un ressenti douloureux des contractions.  L’accouchement sans douleur une révolution culturelle au milieu du xxe siècle Marianne Caron-Leuliez

Ainsi, l’arrivée de ces techniques accessibles libèrent la femme de la douleur.  Ce qui semblait une fatalité est considéré à partir de là, comme une révolution.  De plus, les cours de préparation donnent aux femmes une réelle connaissance de leur corps et des sensations qu’elles éprouvent.

Accoucher sans douleur

Il s’agit de proposer aux femmes un environnement calme, sans salle commune. Aussi, le personnel doit être professionnel et serein. De plus, la femme doit connaître toutes les étapes au moment  où elle les vit. Aussi, la préparation des futures accouchées devient une priorité.

Co-fondateur de l’agence Dalmas avec Raymond Depardon, Louis Dalmas filme un accouchement sans douleur en 1954. A l’initiative du PCF, une proposition de loi est votée en 1956 pour la prise en charge des 9 séances de préparation par la Sécurité sociale.

vagabondageautourdesoi.com

Au début, Lamaze est accusé de faire la propagande des soviétiques. Mais, l’URSS abandonne rapidement cette méthode. C’est de France que la méthode va  se répandre dans le monde entier.

vagabondageautourdesoi.com

Le cas du Docteur Lamaze

Le film de Jean-Paul Le Chanois « Le cas du Docteur Laurent  » retrace en 1957 l’épopée de cette nouvelle méthode en montrant combien son acceptation ne fut pas simple.

Jean Gabin, figure du mâle dominant et macho, a bel et bien participé à une œuvre purement féministe qui a réuni 2.7 millions de Français dans les salles obscures en 1957. Toute la télé

Sources

Toute la télé

Médiapart

Une révolution culturelle au milieu du xxe siècle Marianne Caron-Leuliez – Marianne Caron-Leulliez

 

Histoire en vrac

Bric à brac de culture

16 commentaires

  1. Merci je ne savais pas tout cela, et j’aurais bien aimé avoir ça en sont temps mais en Grèce à l’époque……Bisous douce journée

    • La méthode a fait des émules dans le monde entier…Bon pas en Grèce ! Bonne continuation

  2. Pour moi, je n’ai jamais eu confiance en cette méthode! J’ai eu mes enfants sans péridurale (il y avait des cas à cette époque où cela ne se passait pas toujours bien…), et bien sûr j’ai souffert. Mais j’ai tout ressenti et je ne regrette pas.

  3. C’est très intéressant ! J’ai eu la péridurale il y a 24 ans trop dosée et oui je n’ai pas souffert mais j’ai rien senti. Je pense que ce qui compte le plus c’est l’état d’esprit dans lequel on se trouve. Il y a 14 ans la péridurale n’a pas fonctionné et bizarrement j’ai préféré l’accouchement de mon fils. C’est avant tout une envie personnelle, la capacité de supporter la douleur ou pas. Il n’y a pas de règles.
    Mais cela laisse un choix aux femmes qui sont actrices de leur accouchement et non un simple ventre.

  4. Je ne suis pas sûre qu’on puisse accoucher sans douleur, mais il est clair qu’une bonne préparation peut vraiment changer la donne, j’ai vu la différence entre mon premier et mon deuxième accouchement ! (Dans l’eau et sans péri les 2 😊)

    • Vu mon âge, j’ai accouché sans péridurale les deux fois. Ma foi, cela s’est très bienpassé !

    • Oui cela était une évolution tout à fait notable qui à l’époque, n’a pas été très bien accepté, du moins au début !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.