Rachid Taha – Voilà, voilà

vagabondageautourdesoi.com

« Voilà, Voilà ça recommence », chanson composée par Rachid Taha (1958 – 2018). En cette année 2012, la France retrouve le terrorisme, et par conséquent le retour du racisme et de la xénophobie.

Présentation

Rachid Taha s’est fait connaître avec le groupe Carte de Séjour qui s’est fait connaître dans les années 80. Refusant  la discrétion de leurs parents venus en France la tête basse pour travailler dur, le groupe, et notamment Rachid Taha, revendique haut et fort sa culture d’origine et combat tous les obscurantismes et les racismes.

vagabondageautourdesoi.com
Carte de Séjour

En 1996, le groupe reprend la chanson « Douce France » de Charles Trenet en l’actualisant au rythme oriental.

vagabondageautourdesoi.com
Pochette de disque de Douce France

Le groupe se sépare peu après. Rachid Taha reprend seul un mélange de rock, de chanson française et de raî en reprenant la forte composante Dance de l’époque.

Véritable hymne antimilitariste, « Voilà, voilà » composé en 1993 connait un succès important.  Son beat très dansant en fait un incontournable de tous les clubs de la planète. Car Rachid Taha est peut-être le chanteur le plus connu de l’époque à l’étranger. La présence de Mick Jones sur le clip suivant en démontre l’importance.

Outre cette notoriété, Rachid Taha a toujours été un exemple d’ouverture qu’elle soit ethnique, culturelle ou musicale.

On ne sait jamais où je suis, qui je suis. Autant fasciné par le rock anglais pur et dur que par les chanteurs populaires arabes, par la soul que par le punk, par la musique électronique que par le raï. Ami de Patrick Juvet comme de Brian Eno, de Demis Roussos que de Patty Smith … J’ai toujours aimé les métissages.

vagabondageautourdesoi.com

Voilà, Voilà

Sur cette version menée à la baguette par Rachid Taha, nous retrouvons toute une flopée d’artistes principalement francophones pour partager le micro à ses côtés comme Agnès B., Fémi Kuti, Mick Jones, Christian Olivier, Eric Cantona, Camélia Jordana, Oxmo Puccino, Rachida Brakni, Sonia Rolland et Rodolphe Burger.

 

Paroles

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce France
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent
La leçon n’a pas suffit
Faut dire qu’à la mémoire on a choisi l’oubli
Partout, partout, les discours sont les mêmes
Étranger, tu es la cause de nos problèmes
Moi je croyais que c’était fini
Mais non, mais non, ce n’était qu’un répit
Voilà, voilà…
La leçon n’a pas suffit
Faut dire qu’à la mémoire on a choisi l’oubli
Dehors, dehors, les étrangers
C’est le remède des hommes civilisés
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l’on regarde ailleurs
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l’on regarde ailleurs
Voilà, voilà…
The lesson was not learned
Remembers they choosed forget
Everywhere i hear what they say
Foreigners you are the cause of our problems
Me i thought it was all over
But in fact, it was only a pause
Voilà, voilà, it starts again
Everywhere and in la douce france
Voilà, voilà, it starts again
They are coming
Voilà, voilà…
Paroliers : Rachid Taha / Yves Fredj Aouizerate

Chansons en vrac

Bric à brac de culture

16 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. Je ne connaissais pas ce chanteur ni la chanson. C’est un texte fort. Nous y gagnerions tous à avoir une société multiculturelle, à condition que chacun respecte l’autre, et que le terrorisme disparaisse. Bonne journée

    • Notre société est multiculturelle et je crois que ‘est bien pour ça que les terroristes font tout pour nous diviser . Bonne journée, Brigitte

  2. Je connaissais le groupe Carte de Séjour, mais pas son chanteur… très beau texte ! Non, ne perdons pas espoir d’une vie meilleure pour tout le monde 🌞

  3. très beau texte…
    j’avais oublié que « Douce France » remontait déjà à 1996 comme le temps passe…
    Sombre période, que celle dans laquelle nous vivons 🙂

  4. Je ne connaissais pas cet artiste, comme d’habitude. Son texte est très beau. C’est vrai qu’on vit une époque difficile. Bon week end

    • Pourtant on ne doit pas perdre espoir de construire une société multiculturelle, ouverte et tolérante sinon les terroristes auront gagné !

  5. C’était un bon musicien et chanteur et de plus, très humaniste !
    Mais la situation en France n’était pas la même dans les années 80-90 et de nos jours. Dans les années 90 il n’y avait pas de Samuel Paty décapité ou de fatwa sur Charlie Hebdo. Changement d’époque.

    • Oui tout à fait d’accord ! Mais, j’ai redécouvert cette chanson que j’avais, je l’avoue, oubliée. Cela fait un peu partie de ma revue des chansons engagées …

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.