39 – Écrire au temps du Covid-19

Sur son blog, Alexandra Koszelyk anime des ateliers d’écriture et propose d’écrire chaque jour de ce confinement à partir d’une photo. L’idée m’est venue d’y participer.

A partir du Jour 18, Alexandra Koszelyk a changé les règles de son atelier d’écriture. 

Aussi, j’ai décidé de poursuivre seule le fil des posts tout le temps du confinement. Merci pour vos retours !

Dérives sur un Nil intime – 23 avril 2020

@vagabondageautourdesoiAvec ce texte paru dans le magazine Le Point, hier, Kamel Daoud rappelle que l’être humain ne doit plus se considérer comme le centre du monde et pose le concept d’une nouvelle chasteté sociale qui devrait s’imposer avec l’après Covid- 19 . 

 

@vagabondageautourdesoi

4 commentaires

  1. C’est un texte très fort de Kamel Daoud. Oui, il y a eu la génération VIH et il y aura la génération Covid 19.. La vie va être différente c’est une certitude pour moi aussi. Merci Matatoune d’avoir relayé ce texte. Excellent weekend à toi 🙂

    • Triste constat quand-même ! Difficile de ne pas être préoccupé par la tournure que prend le monde même si on peut faire confiance à la capacité de l’être humain de s’adapter et de continuer à vivre. Excellent weekend à toi aussi

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.