Poivre et sel – Guillaume Clicquot

vagabondageautourdesoi-poivreetsel-wordpress-13

Promotion de l’éditeur vue, et en mode monomaniaque, une seule obsession : l’acheter pour le lire !

Un couple, en retraite depuis peu, décide de changer leur vie et de fuir leur quotidien en achetant une magnifique maison avec piscine et confort pour deux fois rien au Portugal. Pas question pour eux d’en parler à leurs proches, tant ils sont persuadés que chacun trouvera les arguments pour les en dissuader. Ce projet va amener directement ou indirectement un tas de rebondissements dans cette famille qui rassemble plusieurs générations.

D’abord, c’est un sujet d’actualité comme le précédent roman de Guillaume Clicquot ! Nombreux sont les couples retraités qui choisissent de s’expatrier pour profiter de biens et de qualité de vie qu’en France ils ne pourraient avoir. Je ne crois pas, à l’instar de notre couple décrit dans le roman, Françoise et Philippe, que ce soit uniquement des arguments financiers qui les poussent vers ce genre de projet. Certes, la vie est beaucoup moins chère au Portugal, en Grèce ou au Maroc. Mais, Guillaume Clicquot le met en scène justement : c’est l’envie de penser à soi.  Ne sommes nous pas cette génération où le slogan « jouir sans entraves  » a soutenu notre vie d’adultes. Et, les entraves, on les a quand même assumées : le travail, les enfants, les parents … Et, la mort approchant, nous, jeunes retraités, avons envie de J.O.U.I.R encore et encore !

Certes, nous sommes la génération dorée. Pas de sida pour empêcher la libération sexuelle ! Le chômage n’est apparu qu’avec la quarantaine! Première génération de femmes à avoir fait carrière et mère à la fois ! Mais, nous n’étions pas prévenus qu’il nous faudrait aider nos enfants bien après leur majorité ! Qu’ils nous faudrait devenir animateurs et éducateurs faute de structure adaptée ! Qu’ils nous faudrait aussi accompagner nos parents pour leur éviter la maltraitance ! Sommes nous vraiment des privilégiés ? …

Le roman de Guillaume Clicquot démontre tout cela d’un style enlevé et vivant. J’ai ri, et même éclaté de rire dans ma chaise longue, à l’abri de mon forsythia, plusieurs fois. J’ai été émue aussi ! Le propos est juste et réaliste même si les traits sont forcés et trop caricaturaux. Mais, ce sont les procédés de la comédie. Et, elle est loufoque ! J’ai trouvé Françoise et Philippe terriblement égoïstes, mais ils nous ressemblent pas mal, quand même ! Quelques longueurs, aussi, empêchent mon enthousiasme de s’exprimer complétement.

Poivre et Sel de Guillaume Clicquot est une comédie loufoque mais actuelle à découvrir pendant cette période estivale et certainement après !

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

 

Participer à ce qu’ils considèrent comme un embrigadement est pour eux un supplice : entre éveiller les sens et formater des bêtes à concours, il y a une distinction que Philippe et Françoise font parfaitement.

Force est de constater que les grandes maisons deviennent souvent des entrepôts de souvenirs, un lieu systématique de stockage du  » inné sait jamais, cela peut encore servir.

« Vintage » est le qualificatif plus diplomate qui convient pour souligner l’âge de la déco, et « pittoresque » pour signaler poliment l’accumulation bordélique d’objets. Mais quel que soit le vocable employé, le constat reste le même tant la maison dégueule de meubles et de bibelots inutiles, abandonnés par les diverses générations qui s’y sont succédé.

« On n’en parle à personne ! » Telle est en effet la règle d’or qu’ils se sont imposée dès le départ. Leur réussite repose sur la discrétion qu’ils cultivent avec succès malgré les nombreux obstacles dressés sur leur route. Ils n’ont parlé à aucun proche de leur programme d’évasion : ni à leurs enfants ni à Line, la mère de Philippe. Outre les scrupules à « abandonner la famille », la peur d’être critiqués et démotivés par les leurs ne laisse aucune place à la confidence. 

a noter

vagabondageautourdesoi-poivreetsel-wordpress-17

vagabondageautourdesoi-poivreetsel-wordpress-14

 

vagabondageautourdesoi-poivreetsel-wordpress-15

Poivre et sel – Guillaume Clicquot

Éditeur : Fleuve Éditions

Parution: Juin 2018

ISBN : 2265118052
Lecture Août 2018

 

 

14 commentaires

  1. cela donne envie de le lire surtout puisque comme eux on a claqué la porte, même si, nous sommes revenus depuis. Bisous

  2. Bonjour Matatoune, je pense que c’est le genre de livre délassant et merci de l’avoir décrit un peu!
    Bel après-midi

  3. J’ai plutôt tendance à rechercher les thrillers, mais ça me ferait du bien de lire aussi ce genre de bouquin. Merci de me l’avoir fait connaître.

  4. Je ne peux pas résister je le note!!!
    c’est un projet qu’on a caressé ce printemps (élections obligent!) j’aime ce pays, et la vie y est différente. Un hic, je parle très mal la langue mais ce n’est pas vraiment un obstacle 🙂

  5. Bonjour Matatoune. Ce livre me tente bien. C’est important de penser à soi lorsque l’on vieillit et que l’on est enfin à la retraite. Bonne journée

  6. Un sujet dans l’air du temps et je serai curieuse de voir comment il a été traité ici. Je sais déjà que c’est une comédie mais ce n’est pas tout…

Un petit mot ...