Coup de cœur: Pylos et Methoni

PICT0045.JPG

 

Réduire cette bourgade de 2 300 habitants environ à sa citadelle ne serait pas juste. Pylos est une petite ville méditerranéenne agréable construite vers 1828, d’après les plans d’architectes français, autour de son petit port et de sa place ombragée par des platanes au moins centenaires. Cette place devient très vite attractive puisqu’elle est envahit par les terrasses des cafés et glaciers avec les magasins sous les arcades. De ce centre, la bourgade s’étend sur les collines avoisinantes  comme un amphithéâtre antique et pour la découvrir il faut être prêts à arpenter les escaliers et les rues escarpées.

Paleokastro (citadelle)

Surplombant la ville et la superbe baie, la citadelle vient ponctuer l’axe stratégique que représente la ville au fil de l’histoire. A la fin du XIII ème siècle, les francs y construisent une forteresse qui sera reprise par la République de Venise à partir du XV ème siècle. Au cours de la révolution grecque, la citadelle subit plusieurs sièges. En 1828, des navires français, anglais et russes entrent dans la baie pour intimider Ibrahim Pacha et le forcer à mettre en place un traité de paix avec les grecs insurgés. Un tir turc tue un capitaine anglais ce qui provoque une bataille générale plus connue sous le nom de « bataille de Navarin ». La tuerie, côté turc, entrainera l’indépendance grecque.

PICT0050.JPG

La baie de Navarin

Pour fermer la baie, une île forme comme une longue jetée qui protège la ville des assauts de la mer Ionienne.

La lagune de Gialova

La superbe plage de sable fin nous a accueillie toute une après midi. Véritable miracle de la nature qui a failli être complétement défiguré, le site bénéficie de la surveillance du réseau écologique européen depuis 2000. On n’a pas vu tous les animaux qui ont colonisés le site (tortues, serpents, etc). Mais, nous on a fait les lézards sur le sable!

lagune2

Méthoni

Promontoire trônant au sud-ouest du Péloponnèse, non loin de Pylos, le village de Methoni est réputé pour sa citadelle. Construite au XIIIe siècle par les Vénitiens, sur l’emplacement d’une ancienne forteresse byzantine, celle-ci est reliée à une petite île, sur laquelle les Ottomans ont construit une tour au XVIe siècle, appelée « tour Bourzi ». Du haut de la tour s’offre un superbe panorama sur les îles voisines et le continent. L’internaute

P1100556.JPG

METHONI : Déjeuner au bord de la plage

                                      P1100557.JPG

A deux pas de la plage, la Rex Taverna offre sa terrasse ombragée et ses tables pour un déjeuner agréable. Les incontournables sont servis avec rapidité et quantité avantageuse: salade grecque, tzatziki, calamars fris, frites!
Bref, un moment très agréable avec vue sur la mer et sur la citadelle. Parking possible à proximité. Espace de jeux d’enfants, aussi.

Pylos :Un déjeuner à deux pas du port

                       4 εποχες-Ροκος

 20170930_145654.jpgMagnifique cadre, si on peut s’installer en terrasse sur la jetée, au calme car un peu excentré du centre ville. La vue à elle seule mérite un détour! La nourriture servie n’est pas extraordinaire : salade grecque très fraiche puisque les ingrédients n’avaient pas eu le temps de « cuire » un peu dans l’huile. Le Tzatziki, correct. La friture de calamars était bonne. Offert par la maison, avec le café grec, un petit esquimau pour chacun! Il y a une si belle vue!

Pylos: une « crêperie vraiment délicious »

Sur la place centrale de Pylos, la crêperie comme les autres café disposent de tables et fauteuils. Mais c’est de l’autre côté de la rue que nous aimions venir déguster de très bonne crêpes. Désolée, pour ma part, j’aime la simplicité et c’est avec une crêpe au sucre que l’on reconnaît un bon crêpier. Et, celle servie dans ce café est succulente avec du sucre brun juste fondu et du jus de citron vert! Un régal!

P1100551.JPG