Une Aventure Moderne – 1 -Pompidou

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070767L’exposition Une Aventure Moderne à Pompidou en cet été 2018 rassemble un mouvement qui devait être  « Beau et utile pour tous « .  Ses artistes n’ont cessé d’affirmer la dimension collective et totale de leur création en faisant la synthèse de tous les arts : Architecte, décorateur, graphiste, photographe, relieur, bijoutier, couturier, affichiste, peintre, sculpteur. Tous se rassemblent pour défendre la notion de modernité, comme un « souffle de l’imaginaire libre de toute contrainte ».

Volet 1

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070866
Mobilier en situation avec vue sur Paris

« Excentriques », « Illuminés », « Nudistes », tels sont les qualificatifs qui accompagnent ces artistes qui ont l’habitude de travailler ensemble et qui souhaitent être exposés collectivement notamment au Salon des artistes décorateurs. En 1925, on le leur refuse. Du coup, ils se rassemblent au sein d’une association : l’Union des Artistes Modernes. Encore actuellement, très méconnu, ce collectif s’oppose un peu à la notoriété du cubisme tel que Picasso et Braque le concevaient. Mais, leur plus grande nouveauté est l’intrusion de la couleur. Le fauvisme a libéré la palette !

Ce mouvement moderne se confond souvent avec celui de l’Art déco. Les artistes de l’Art déco les traitent de « Bolchéviques  » et d »Antipatriotes » , revendiquent le luxe y compris dans le mobilier. Alors que ceux de l’UAM introduisent une dimension sociale afin de faire un art pour tous. Les deux mouvements couvrent le début du siècle. Mais, les UAM iront jusqu’au années 50, traversant la crise économique,  la montée des fascismes et la seconde guerre mondiale.

L’UAM utilisent la nouveauté des matériaux, celle des techniques et aussi la modernité des formes. Leurs artistes infusent dans tous les aspects des arts décoratifs mais aussi ceux du cinéma naissant.

Ils incarnent l’avant-garde française dynamique et engagée sur la scène internationale.

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070833
Femme agenouillée Joseph Csaky

Pour la première fois, à côtés de peintures avant-gardistes, sont proposés des objets de la vie quotidienne. Les beaux-arts vont infiltrer les arts décoratifs et vice-versa. Avec l’exigence de certains  qui recherchent la production d’objets à coût modeste et à vocation utilitaire.

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070773

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070774
Écritoire de dame – Vers 1897
vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070778
Robes de Poiret – 1908

Inspiré du mouvement allemand Deutscher Werkbund (littéralement « union de l’œuvre »), les bâtiments conçus font une large place aux matériaux modernes (verre-acier) aux formes pures et sobres où les contrastent remplacent l’ornement. Les artistes prônent une coopération et une standardisation, c’est le début de la démocratisation des objets du quotidien.

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070780
Atelier Martine- Projets de papiers peints – 1912
vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070782
Morceau de tissu- Maurice Dufresne – 1920

En 1910, le Salon d’Automne expose leurs créations. L’architecte Francis Jourdain crée les Ateliers Modernes où il réalise et vend des meubles interchangeables et surtout transformables pour une maison adaptée au confort sans luxe apparent.

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070787
Table à thé – Louis Sorel – 1910

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070784

 

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070785
Bergère-Paul Follot- 1920
vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070790
Robe pour enfants – L’atelier Martine et Paul Poiret – 1920

« La modernité ne peut s’appréhender que de manière totale. »

Robert Mallet-Stevens

Les modes de vie se transforment avec l’apparition des machines. A des meubles plus démocratiques vont s’associer des maisons claires et aérées  où le confort va apparaitre.  La couleur envahit l’intérieur y compris sur le mobilier.

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070792 - Copie

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070794 - Copie
Fauteuil – Louis Süe et Paul Maillard – Vers 1912
vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070797
Le salon de thé des Grands Teddy – Edmond Vuillard – 1917/1919
vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070799
Façade du magasin de la Samaritaine – Frantz Jourdain – 1908
vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070803
Secrétaire pour la Villa Jeanneret – Perret – Suisse – Le Corbusier – 1917

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070804

 

Voir le volet 2 et 3

Une Aventure Moderne – 2 -Pompidou

Une Aventure Moderne – 3 -Pompidou

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070768

Sources complémentaires :

  • UAM – Connaissance des arts – Hors-série.
  • UAM, rêver l’art utile – La grande table d’été – France culture

Questions pratiques :

vagabondageautourdesoi-uam-wordpress-1070762

Le site ici

UAM,

Une aventure moderne Centre Pompidou

Du 30 mai au 27 août 2018

Commissaires : Olivier Cinqualibre – Frédéric Migayrou – Anne-Marie Zucchelli

6 commentaires

  1. Merci pour ces articles fort bien documentés et explicites que j’ai parcouru avec plaisir. Une très intéressante et belle exposition sur l’un des grands mouvements de l’histoire de l’art. Excellente journée Tatoune 🙂

  2. Des curiosités à voir, d’autres à admirer et enfin certaines pour s’interroger ! Merci de ce partage.

Laisser un commentaire