Couvent San Marco

C’est le fameux Cosme de Médicis vers le milieu du XV siècle, qui a fait construire ce couvent dominicain pour tenter d’expier ses péchés.

Le couvent pouvait accueillir des moines mais aussi des lettrés, attirés par la somptueuse bibliothèque et des pèlerins qui y trouvaient le gite et le couvert.

vagabondageautourdesoi-couven- wordpress-2313
Cloître Saint Antoine
vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2317
La décoration est confiée à Fra Giovanni surnommé plus tard Fra Angelico, jeune moine enlumineur sur livres religieux.
vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-_2314
Fresque du cloître
vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2315
Une autre
vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2357
L’église accolée au cloître
vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2312
Christ sur la croix adoré par St Dominique – 1ère fresque

Surnommé l’Angélique, le moine San Giovanni fera son prêche en peignant l’histoire du Christ dans ce couvent (et ailleurs). Sur les murs des différentes cellules de ses frères, il peint ou fait peindre des scènes bibliques avec peu de personnages représentés.  Dans celles des moines convers, les scènes sont plus étaient plus imagées.  Et celles des novices représentent toutes le Christ crucifié entouré de sa mère et d’un dominicain.

La légende raconte que Fra Giovanni ne saisit le pinceau que s’il a prié et il peint le Christ en croix les joues baignées de larmes.
Fra Angelico restreint paysages et décors à leur plus simple expression pour éviter à ses frères tout ce qui pourrait les distraire de l’essentiel, la prière!
vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2327
Cellule de novice

Sur sa tombe, cet épitaphe : « Ci-gît le vénérable peintre Frère Giovanni de Florence qui a œuvré pour la terre autant que pour le ciel.  »

vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2324

vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2335

 

Et, puis il y a la cellule du fameux Cosme de Médicis qui est double avec la fresque de l’Adoration des Mages.

vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2351
L’Adoration des Mages

Mais en montant l’escalier qui dessert les cellules, le chef d’œuvre de Fra Angélico. est là, exposé simplement aux yeux de tous. Autant vous dire que de le voir en vrai est un saisissement !

vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2318

L’Annonciation est une des plus grandes réalisations de la peinture florentine. La scène se situe sous une loggia fermée de deux côtés par des colonnes à la manière de Brunelleschi et, derrière, par un mur à arcades. À droite, la Vierge, les bras croisés sur la poitrine, se penche en avant en se levant légèrement de son siège à brocarts dorés, en récitant les mots de Saint Luc inscrits en lettres d’or sur la surface du panneau : « Je suis la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole. » Devant la Vierge, l’Ange, en position de demi-génuflexion et l’index levé en signe de remontrance, prononce les mots suivants : « L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ». Une colombe dorée vole au-dessus de la tête de la Vierge.  Site internet APARENCES

vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2311

Dans la boutique, La Cène est la dernière somptueuse fresque visible.

vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-2356

 

Ce lieu est à visiter absolument lors de la visite de Florence. Prendre une demi-journée à se balader dans ce couvent est un indispensable pour appréhender ce qu’à représenter la Renaissance dans cette ville- musée et pour comprendre l’influence de la religion  et son prosélytisme à cette période. Après chacun se retrouve avec son ressenti vis à vis de cette œuvre, que pour ma part, j’ai essayé par cette article de vous faire partager!

vagabondageautourdesoi-couvent-wordpress-21

 

voyagerautourdesoi-david-wordpress- 12

Adresse : 1 Piazza San Marco

Horaires : du lundi au vendredi de 8h15 à 13h50. Les samedis et dimanches de 8h15 à 16h50. Fermé les 2ème et 4ème lundi du mois ainsi que le 1er, 3ème et 5ème dimanche du mois.