Eli Lotar – Jeu de Paume

 

Jeu de Paume

1, place de la Concorde, 75008 Paris

du 14 février au 28 mai 2017

Tous les jours sauf lundi et le 1er mai, le mardi 11h-21h et du mercredi au dimanche 11h-19h

termine.png

 

 

Photographe et cinéaste français d’origine roumaine, Eli Lotar (Eliazar Lotar Teodorescu, Paris, 1905-1969) arrive en France en 1924 et devient rapidement l’un des tous premiers photographes de l’avant-garde parisienne. Proche de Germaine Krull qui lui apprend le métier, ‘il devient son compagnon) et plus tard des surréalistes, il publie dans les revues d’avant-garde — Vu, Jazz, Arts et métiers graphiques —, et participe à plusieurs expositions internationales majeures, parmi lesquelles « Fotographie der Gegenwart », « Film und Foto », « Documents de la vie sociale ».

 

vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-01.JPG
Sans titre – 1930/1934
vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-02JPG.jpg
La viande – 1939

 

vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-03JPG.jpg
Madrid – Quatrième voyage en Espagne- 1936
vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-04JPG.jpg
Les abattoirs de La Villette – 1929

DOCUMENTS N°6

C’est dans ce numéro de novembre 1929 que paraissent les photos de Lotar, pour illustrer le texte du mot « abattoir » de Georges Bataille dans la rubrique Dictionnaire.

ABATTOIR — L’abattoir relève de la religion en ce sens que des temples des époques reculées, (sans parler de nos jours de ceux des Hindous) étaient à double usage, servant en même temps aux implorations et aux tueries. Il en résultait sans aucun doute (on peut en juger d’après l’aspect de chaos des abattoirs actuels) une coïncidence bouleversante entre les mystères mythologiques et la grandeur lugubre caractéristique des lieux où le sang coule. Il est curieux de voir s’exprimer en Amérique un regret lancinant : W.B. Seabrook (I) constatant que la vie orgiaque a substitué, mais que le sang de sacrifices n’est pas mêlé aux cocktails, trouve insipide les mœurs actuelles. Cependant de nos jours l’abattoir est maudit et mis en quarantaine comme un bateau portant le choléra. Or les victimes de cette malédiction ne sont pas les bouchers ou les animaux mais les braves gens eux-mêmes qui en sont arrivés à ne pouvoir supporter que leur propre laideur, laideur répondant en effet à un besoin maladif de propreté, de petitesse bilieuse et d’ennui : la malédiction (qui ne terrifie que ceux qui la profère) les amène à végéter aussi loin que possible des abattoirs, à s’exiler par correction dans un monde amorphe, où il n’y a plus rien d’horrible et où, subissant l’obsession indélébile de l’ignominie, ils sont réduits à manger du fromage. — G. BATAILLE

(1) L’Île magique, Firmin-Didot, 1929

L’exposition « Eli Lotar (1905-1969) » examine, sous un jour nouveau, le rôle de cet acteur crucial de la modernité photographique à travers un parcours thématique, de la « Nouvelle Vision » au cinéma documentaire, en passant par ses paysages urbains, industriels ou maritimes. Ses portraits montrent son attrait pour les poses et postures et sa proximité avec la plupart des grands artistes de l’époque. L’engagement social et politique d’Eli Lotar ainsi que son goût pour le travail collectif se révèlent dans la réalisation de nombreux projets avec des écrivains (Jacques et Pierre Prévert), des hommes de théâtre (Antonin Artaud et Roger Vitrac) ou encore des réalisateurs de cinéma connus (Joris Ivens, Alberto Cavalcanti et Luis Buñuel) que le contexte sociopolitique troublé des années 1930 ne laissait pas indifférents.

vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-07.jpg
Manifestation du Front populaire après les élections Madrid-1936
vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-08.jpg
Portrait de l’actrice Wanda Vangen – 1929
vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-09.jpg
Aubervilliers – 1945

Ce film témoigne de la misère après guerre dans des habitations qui ressemblent à des bidonvilles et qui accueillait une population pauvre vivant d’expédients.

vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-10.jpg
Les Hurdes-1935
vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-11.jpg
Aubervilliers – 1945
vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-12.jpg
Buste de Lotar – Giacometti- 1965

 

 

vagabondageautourdesoi-LOTAR-wordpress-13.jpg
Sans titre – 1931

 

 

 

 

 

Un petit mot ...