Éparse – Lisa Balavoine

Éparse – Lisa Balavoine

L’amour ne nous aura pas

Editions JC Lattès – Le masque –  ISBN 978 -2-7096-5984-0

vagabondageautourdesoi-balavoine-wordpress-23Elle a quarante ans. Elle est divorcée. Elle est mère de trois enfants. Elle les héberge une semaine sur deux. Elle est amante lorsqu’elle en a envie. Elle est féminine à chaque instant. Elle hésite. Elle doute. Elle plaisante. Elle nous fait faire le tour de sa vie avec ses petits fragments d’écrits qui la raconte beaucoup sans jamais la trahir. Elles confessent ses instants de vie, ses réflexions, ses listes de chansons, ses pour et ses contre et  s’éparpillent au gré de ses envies.

C’est  la petite voix d’une femme qui pourrait être ma fille et pourtant combien on se ressemble! Bien sûr, ses références aux années d’enfance de la décennie 80 ne me rappellent rien. Mais, cette façon de s’épancher sans se répandre, d’avoir mal sans se montrer victime, d’être là tout en étant absente, d’aimer sans s’en laisser compter … Avec sa mère non plus, je m’y reconnaît pas. La mienne a été mon ancrage et ma bouée. La sienne est un appel à la désespérance! Et, puis, il y a des néologistes complétements loufoques qui viennent ponctuer ces morceaux éparses!

Alors, bien sûr, je me suis arrêtée souvent. J’ai laissé tomber le livre occupée à réfléchir au cheminement que les mots prenaient dans mon esprit. J’ai souri souvent tant elle est ironique avec elle-même. J’ai été émue par la beauté des mots et l’agencement des phrases, au style court et direct. J’ai voulu en lire à haute voix quelques unes dans ce RER qui abritait ma lecture et dire aux personnes : « Je les répète juste, car ce ne sont pas mes mots. Qu’en pensez-vous? « . Mais, je n’ai pas osé…

Lisa Balavoine signe un premier roman à la forme peu conforme! Je suis passé d’un commentaire à l’autre sans jamais me lasser et sans être submergée par les émotions car l’auteure les contient par son ironie et son second degré ! Ce livre atypique présage d’autres qui devrait normalement comme celui-ci retenir notre attention.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

 

Avec toi, je n’aurai pas à m’habituer, à faire comme si, à envisager des compromis. Avec toi, j’aurais juste à vivre quelques moments que je n’oublierai pas. Avec toi, j’aurai à peine touché du doigt l’idée du bonheur qu’elle s’enfuira déjà. Mais pour tout l’or du monde, je ne veux pas me priver de ça. J’aime la folie quand elle s’appelle comme toi.

++++++++++++++

Que reste-t-il lorsque les amis sont partis et que les tables ne sont pas débarrassées ? Il reste le souvenir de leurs regards, les paroles qui flottent dans l’air, les cendriers qui débordent et les verres vides qu’on met toujours un certain temps à ramasser.

++++++++++++++

Couplabilité (n,f): habileté du sujet à éprouver un sentiment de faute après avoir mis à mal l’avenir de son couple, et par conséquent l’équilibre familial.

++++++++++++++

Si c’était possible, je tendrais la main à la petite fille recroquevillée à l’intérieur de moi et je lui murmurerais :  » Ne t’en fais pas, tout ira bien ».

++++++++++++++

J’aimerais comprendre ce qui fait qu’on aime puis qu’on aime plus.

++++++++++++++

A ce moment précis, il me semblait que fondaient dans ma bouche toutes les saveurs du paradis.

++++++++++++++

Lorsque j’ai perdu ma première dent de lait, la petite souris m’a apportée une Barbie. La même nuit, ma mère se faisait fracasser la tronche par l’homme avec qui elle vivait alors.
Par la suite, je n’ai plus perdu aucune dent de lait. Il a fallu toutes me les arracher.

++++++++++++++

Chaque fois que j’assiste à un mariage, je fredonne dans ma tête ces mots de Brassens: « J’ai l’honneur de ne pas vous demander ta main / Ne gravons pas nos noms au bas d’un parchemin. » Je sais, ce n’est pas très sympathique.

++++++++++++++

Petite fille, il m’arrivait de joindre les mains pour prier au pied de mon lit. Mes suppliques commençaient toutes ainsi: « Notre Père qui êtes aux cieux, je sais que je ne crois pas en toi, mais si je fais une exception cette fois, peut-être que tu voudras bien m’aider. »

++++++++++++++

Je ne comprends pas pourquoi le rouge à lèvres tient si bien sur la bouche des autres femmes mais jamais sur la mienne.

++++++++++++++

Archéolovie (n.f.) :  Étude approfondie d’histoires d’amour anciennes reposant sur la collecte de leurs traces sensibles et de leurs preuves matérielles.

++++++++++++++
Exclusivisme (n.m.) : droit imaginaire que l’on s’octroie de posséder l’amour exclusif de quelqu’un que l’on aime à l’exclusivité de tout autre.

++++++++++++++
Mélancollection (n.f.) :  ensemble de données tangibles qui, accumulées, constituent le terreau fécond d’une tristesse ressentie de manière régulière et douloureuse.

++++++++++++++

babeliologo