Films 2017

OTEZ MOI DOUT

La force d’Erwan va être mise à l’épreuve dès les premières minutes du film. Suis-je le fils de mon père? Qui est mon père ? Comment, face à sa fille enceinte, tente-t-il d’imposer ses choix et ses valeurs ?

Film de Carine Tardieu

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

A

Une récompense et 3 mois ont passés. Le film raconte la naissance d’Act Up France et son militantisme « qui vise à défendre les droits de toutes les personnes touchées par le sida. »J’ai tergiversé longtemps : j’y vais, j’y vais pas. Dernière semaine, je me décide.

120 Battements par minute

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

CVF

A-t-on le droit de faire rire avec un sujet aussi grave que la radicalisation, l’intégrisme et  le niqab?
Oui ! Car le film épingle gentiment tous les stéréotypes que les anti et pros se trimballent sans vraiment se rencontrer.
Chacun en prend pour son grade

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

aqz

 

Django

Le film met en scène 6 mois de la vie du guitariste : de l’automne 1943 au printemps 1944. Musicien adoré par les Nazis, Django ne peut rester insensible aux persécutions que subissent ses frères et va s’engager avec l’aide d’une femme, certainement personnage inventé, qui tient une place importante dans le film, puisqu’elle le fait devenir ce « résistant malgré lui ».

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

GT

Il y fait froid, très froid, trop froid.

Le point de départ semblait succulent: un corbillard, des situations qui ne suivent pas le cours normal attendu, des répliques alertes et Bacri, dont on ne vante plus le détachement déprimé qu’il met dès qu’il est interprète.

Grand froid

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

gdre

 

Je savais que ce film ne serait pas un chef d’œuvre, une expérience intense de cinéma. Donc, j’y suis allée car au moins il avait le mérite de parler de la pré-ménopause des femmes! Sujet très rarement traitée au cinéma….

 

Aurore

 

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

 

dsze

Une saison à l’Opéra (Bastille et Garnier). Très instructif. Seules salles à mélanger la danse et l’opéra. Du ménage au émotions d’une danseuse étoile. Du prix des billets au grève des agents.

L’opéra

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

 

vagabondageautourdesoi-aurevoir-wordpress12

On connait Dupontel et ses mises en scènes loufoques et décalées. Mais là, comment allait-il faire pour rentrer dans les chaussons d’un autre, lui qui d’habitude crée ses propres scénarios ? Sa mise en scène est souvent une BD animée :

Au revoir là-haut- Albert Dupontel –

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

vagaondageautourdesoi-cine-wordpress-67J’avais adoré le livre de Delphine De Vigan qui avait remporté  le prix Renaudot et le Goncourt des lycéens en 2015. J’ai découvert cette auteure avec « Rien ne s’oppose à la nuit ». Curieuse de voir comment elle traiterait son retour à la fiction après un récit aussi autobiographique, je m’étais plongée avec avidité dans celui-ci! 

D’après une histoire vraie- Roman Polanski –

 

 

vagabondageautourdesoi-ciné-wordpress-09

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s