Auteurs commençant par U,etc

 

Nicolas Verdan – Le mur grec

vagabondageautourdesoi.com - Nicolas VerdanLe mur grec de Nicolas Verdan est beaucoup plus qu’un polar noir réussi se situant à la frontière de l’Union Européenne et de la Turquie. Cette région de Grèce est éloignée de la capitale de plus de mille kilomètres.

Entre trafics d’êtres humains, esclavages et courses aux subventions, le journaliste écrivain suisse décrit la réalité de l’émigration que nos société refusent de voir.

Agent Evangelos, employé à la direction du renseignement spécialisé dans la lutte antiterroriste et du crime organisé, est à trois ans de sa retraite. Habitué à appliquer les ordres sans se poser de questions, sans zèle mais avec conscience professionnelle, la découverte d’une tête va bouleverser ses certitudes. La suite ici

Zoé Valdés – Paul

vagabondageautourdesoi.com - Zoé Valdès Zoé Valdés a repris le texte qu’elle avait rédigé pour l’exposition du Grand Palais, Gauguin Alchimiste, en 2017. En l’étayant pour présenter ce récit, Paul, la vie de Gauguin continue à la fasciner et c’est encore l’occasion de nous présenter toute son admiration et nous de comprendre pourquoi cet artiste est si important.

Dans ce récit biographique, Zoé Valdés choisit de raconter les dernières semaines de sa vie qui devient le point de départ de réflexions sur l’ensemble de son parcours.

Dans son univers paradisiaque, Paul se sait diminué, usé, conscient que sa mort approche. Il supporte des douleurs insupportables dues à ses pustules gangrénées sur ses jambes, se soulageant par des drogues de plus en plus fortes et nombreuses. Pourtant, lui le jouisseur de la vie, désire, encore, assouvir cette soif auprès de sa peinture, mais aussi auprès des femmes qui l’ont accompagné. La suite ici

la Belle Espérance – Tome 1  – Chantal Van den Heuvel – Anne Teuf – Lou

vagabondageautourdesoi.com - la Belle Espérance - la Belle Espérance est un beau livre, un magnifique roman graphique, auquel je n’ai pu résister. Dans cette série, c’est l’Histoire des années trente à partir des réactions militantes contre les ligues fascistes jusqu’à la fin de cette espérance que fût le Front populaire !

A travers Roger, étudiant devant passé son bac et fils d’une femme modeste, et Loison, une jeunette belle comme une fleur, spontanée et intransigeante à la fois. Tous deux ont des rêves pleins la tête. Lui, se voit en Saint Cyrien. Elle, en actrice de cinéma.

L’affaire Stravinsky se déclenche et les ligues fascistes défilent dans Paris. Certains ont peur et envisagent d’émigrer.

Pourtant dans ce coin de Bretagne, les « laboureuses « , femmes les plus pauvres comme la mère de Roger, ramassent des kilos de vers qui serviront à pêcher le poisson de roche contre quelques francs. La suite ici

Abdourahman A. Waberi – Dis-moi pour qui j’existe ?

vagabondageauoutourdesoi.com - ABDOURAMAN A WABERI - Abdourahman A. Waberi m’a offert avec Dis-moi pour quoi j’existe ? un de mes premiers coups de cœur de cette rentrée littéraire 2022. Ce roman parle, bien sûr, de transmission, de cette culture multiple dont est issue cette petite fille, africaine par son père, sicilienne par sa mère et parisienne par sa naissance. Dis-moi pour quoi j’existe ? raconte aussi la maladie inconnue d’une enfant, la terreur de ses parents et l’angoisse devant ce mal que l’on ne connaît pas, avec le retour de ses propres souvenirs lorsque la polio lui a laissé une claudication immuable.

Aden a sa fille Béa, malade depuis quatre mois. Elle est clouée dans un lit d’hôpital à cause d’un mal inconnu qui l’assiège depuis quatorze semaines. Margherita et lui vivent dans la peur et l’inquiétude. Seulement, on est en septembre, la rentrée dans l’université à Washington DC s’annonce. Pour assurer le lien avec sa fille, Aden décide d’entretenir en plus de toutes les communications modernes une relation épistolaire où chacun relate son quotidien.

Aden, le double d’Abdourahman A. Waberi, ne sait qu’écrire. Alors, il se place à sa table et choisit ses mots avec tendresse, rebondissant aux réponses de sa fille, l’emmenant loin de ce lieu aseptisé qui ne sent que l’ammoniaque et la Bétadine. Il lui offre des mots sucrés qu’on lui ôte dans son alimentation. Il lui envoie des montagnes d’espoir en racontant son propre vécu de la maladie à elle qui ne cesse de crier à l’injustice. La suite ici

Antoine Wauters – Mahmoud ou la montée des eaux

Prix du livre inter 2022

vagabondageautourdesoi.com - Antoine Wauters -Encore une fois, le prix du livre Inter m’a incitée à découvrir un superbe roman en vers libre, celui d’Antoine Wauters avec Mahmoud ou la montée des eaux, sur la Syrie actuelle, le chaos dans lequel le pays est plongé, la vieillesse lorsqu’on n’est plus que tout seul, l’écriture qui aide à vivre et tant d’autres choses.

Sur le lac Assad, placé sur l’Euphrate au nord de la Syrie, Mahmoud Elmachi, le vieux poète, efface sa solitude en convoquant les  souvenirs de sa femme, Sarah, l’amoureuse de la poésie, et de ses trois enfants, Salim, Brahim et leur fille Nazafé. Comme un retour aux sources, il plonge pour se baigner dans son passé.

A la fois, l’intime le berce et l’enveloppe : Il revoit Leïla, son premier amour, avant que le village de son enfance soit enseveli par le barrage. Ce dernier représente les rêves de grandeur de Hafez El-Assad, père de l’ex-ophtalmologue timide et réservé, Bachar El-Assad, devenu tyran sanguinaire pour la planète.

Ainsi, dans sa barque, seul sur son lac, Mahmoud permet à Antoine Wauters de décliner toute l’histoire de la Syrie, du berceau de l’humanité aux terroristes de Daech, en passant par le totalitarisme du pouvoir actuel. Mahmoud était professeur avant d’être emprisonné et torturé moralement et physiquement. La suite ici

Eric Vuillard – Une sortie honorable

vagabondageautourdesoi.com - Eric Vuillard - Eric Vuillard confronte le colonialiste européen à l’émancipation des minorités à travers son récit, Une sortie honorable, qui relate les derniers moments de la guerre d’Indochine alors qu’il faudrait la nommer la guerre d’indépendance de l’Indochine.

Plus longue guerre moderne, les manuels d’histoire en parlent pourtant peu. Du coup, le silence refoulé réveille les convictions les plus extrêmes qui sont de nouveau rendues audibles. Car, dans Une sortie honorable, Eric Vuillard raconte la sortie de ce conflit en le commençant par un extrait d’un rapport d’un nouvel  inspecteur du travail nommé en Indochine qui décrit la délation faite autour des « barres de justice » dans une plantation Michelin.

De l’emprisonnement abusif, de la contention excessive, des sévices corporels devenus habituels, en quelques lignes, Eric Vuillard pointe le contraste entre la réalité quotidienne des « coolies » et les tenants de l’autorité incarnée par les colons français. Son point de vue est posé. Il écrit non pas pour regretter un empire colonial idéalisé mais du côté du peuple opprimé ! La suite ici

Isabelle Villain – De l’or et des larmes

vagabondageautourdesoi.com-Isabelle Villain - Qu’un polar devienne presque un documentaire, c’est la réussite d’ Isabelle Villain  qui remplit parfaitement cette fonction avec De l’or et des larmes. Ce polar raconte l’enquête traditionnelle menée au sein du sport de haut niveau, et plus particulièrement du milieu de la gymnastique. Cette catégorie rassemble de très jeunes athlètes qui ont par essence une vie sportive très courte.

Jean-Luc Provost est un entraineur reconnu et adulé. Il est engagé par la Fédération de gymnastique pour permettre à la France de gagner au moins deux médailles d’or aux prochains JO de 2024 à Paris. Les résultats aux Mondiaux permettront de dégager des athlètes susceptibles de répondre à cette exigence. En effet, trois jeunes filles et deux jeunes hommes se démarquent de la Team Provost qu’il a constituée dès le début de leur adolescence pour les conduire sur la plus haute marche du podium. Sa femme, Rita, l’assiste dans sa tâche en tant que kiné, mais aussi infirmière, enseignante et même maman lorsque c’est nécessaire.

Un jour d’entraînement comme un autre, le coach Provost doit s’absenter une petite heure pour revenir rapidement afin de décortiquer les vidéos des enchaînements des sportifs pour améliorer, encore et encore. Il ne trouve plus les clefs de sa moto et décide de prendre la voiture de sa femme. Sur le chemin, un accident lui coûte la vie. A la suite des investigations habituelles, la police découvre que les freins ont été sectionnés !

Le groupe de Rebecca de Lost est choisi pour résoudre cette affaire hyper sensible aux ramifications politiques évidentes à six mois des JO de Paris. La suite ici

Télérama

Classement par auteurs

Chroniques littéraires