Qui suis-je ?

Je peux tout vous dire sauf mon nom car j’ai choisi l’anonymat pour plus librement parler. Bizarre, mais c’est la réalité! Matatoune, ça vient de ma famille: on m’appelait Tatoune lorsque j’étais petite! Ma mère a continué jusqu’à sa mort. Car, maintenant, plus personne ne m’appelle comme ça! Alors, comme le dit Véronique Sanson dans une de ses dernières chansons, « je l’appelle encore » et me faire appeler de ce petit nom, c’est comme un doudou que je pourrais câliner à nouveau !

J’ai passé de longues années comme enseignante puis comme directrice d’une école primaire, d’une section de collège puis d’un centre pour des jeunes en situation de handicap en Ile de France. Depuis un an, je suis à la retraite avec plein de temps libre.

Je viens de me marier, à 61 ans, avec l’homme avec qui je vis depuis plus de 40 ans. Des hauts et des bas nous en avons eu. Mais, toujours ensemble, nous comptons bien l’être encore longtemps!

Nous avons eu deux enfants qui pour l’instant ne souhaitent pas nous donner de petits enfants, à mon grand regret.

Choisir d’écrire sur un blog est une expérience que je pratique, en toute  confidentialité depuis plusieurs années: tout d’abord, j’ai pris l’habitude d’écrire sur les restaurants et les hôtels que nous fréquentions (Tripavisor et Booking)! Puis, je me suis inscrite sur Babelio au moment où j’ai commencé à revendre les livres  que je lisais. Je le fais maintenant à chaque fois sur Amazone et Fnac (au bon coin, cela ne fonctionne pas). Sur Babelio, j’ai commencé à donner mon avis, pas à chaque livre lu mais de plus en plus régulièrement.

Nous aimons voyager. J’aime faire le récit de nos découvertes et l’idée de les décrire régulièrement s’est tranquillement imposée.

J’aime apprendre, découvrir, chercher, comprendre, réfléchir, et encore plus encore!

Pourquoi ce titre « vagabonderautourdesoi »?  Qu’on parte à l’autre bout du monde, au bout de notre rue, qu’on se concentre sur  la lecture d’une phrase, à la vue d’un tableau, à l’écoute d’une musique, à la vue d’un film, d’une pièce de théâtre, etc. on éprouve, on s’éprouve, on approuve, on réprouve et on apprend chaque jour un peu sur le monde et sur soi.