Actualités culturelles

ACTUALITÉS CULTURELLES

Présentation des actualités dans tous les domaines qui font la diversité de ce blog :  littérature générale, roman policier, essais lus et chroniqués dans le mois courant, dernières visites et voyages effectuées, ainsi que des actualités culturelles

DÉCEMBRE

vagabondageautourdesoi.com
Une des vitrines de Macy’s – NY

Décembre est le mois des fêtes et des cadeaux. Et comme le dit Christian Bobin qui nous manque déjà :

Les livres sont des chapelets d’encre noir, chaque grain roulant entre les doigts, mot après mot. Et c’est quoi, au juste, prier. C’est faire silence. C’est s’éloigner de soi dans le silence.

Alors pour que chacun puisse faire silence devant le bruit du monde, offrons des livres achetés dans nos librairies indépendantes. C’est le même prix et en plus, les conseils y sont gratuits.

Et pour ces fêtes, quelques nouveautés sur le blog, différents Top 10 bien sûr, mais aussi un Top de beaux livres sans se ruiner pour autant, la liste des prix littéraires avec leur lien vers les chroniques complètes et aussi, les rubriques habituelles. Bon mois à tous et…

Merci encore aux nouveaux abonnés pour leur confiance et, bien sûr, aux anciens pour leur présence fidèle.

Actualités Au Top de mes plus beaux livres pour les fêtes

Pour aider à faire ses cadeaux pour les fêtes à venir, une dizaine de « Beaux livres » seront présentés ici. A vous de faire votre choix.

Jean-Christophe Buisson – Le noir et le brun

Jean-Christophe Buisson publie Le noir et le brun, une anthologie sur l’histoire mondiale du fascisme et du nazisme de 1919 à 1946, présentée de façon chronologique et illustrée. Très agréable à découvrir, cet essai facile d’accès propose une documentation sérieuse, diversifiée et animée.

En 2016, Jean-Christophe Buisson publie l’essai 1917, L’année qui a changé le monde. Sa présentation et son traitement de l’information ont remporté un vif succès. Le journaliste historien a repris les mêmes ingrédients pour Le noir et brun.

A partir d’une présentation innovante, le recueil propose une chronologie commentée avec une illustration riche et rare, ponctuée d’une vingtaine de portraits de personnalités culturelles ou politiques de premier plan, souvent négligées par la postérité.

L’histoire est découpée en trois grandes parties. De 1919 à 1932, la première balaye le rayonnement de l’Italie fasciste. Lors de la seconde période (1933 à 1940), Hitler en imposant son racisme antisémite amène une rupture totale avec le fascisme. Et après 1941 jusqu’en 1946, c’est la défaite de tous les totalitarismes jusqu’à leurs chutes.

Par sa publication, Le noir et le brun explique la triste date du centième anniversaire de la présentation au public de Mussolini via La marche de Rome, ouvrant l’ère du fascisme. Celui-ci fut amplifié, dix ans plus tard, par l’avènement d’Hitler avant de plonger le monde dans l’enfer de la guerre mondiale. Puis, il a connu une fin tragique, scellée par le procès de Nuremberg. La suite ici

Autres actualités littéraires

Qatar, le lustre et l’orient – Emmanuel Picq – Victor Valentini

vagabondageautourdesoi.com - Qatar Le Qatar est entré dans nos vies par la grande porte de l’information. En organisant de façon controversée la Coupe du Monde de football, cette année, ce tout petit pays s’est placé dans la cours des grands en s’imposant comme un incontournable.

Emmanuel Picq et Victor Valentini choisissent de nous raconter en bande dessinée, non seulement l’histoire mais la géopolitique de cette terre de désert transformée en oasis de luxe pour et par la famille Al Thani.

De la chasse à la perle à l’empire du pétrole puis maintenant du gaz, la famille gouverne depuis cent cinquante ans un pays de la grandeur d’un département français, au PIB par habitant qui est l’un des plus élevés du monde.

Sous protectorat britannique jusqu’aux années 70 au siècle dernier, le Qatar a trouvé une place ambiguë entre ses voisins. Entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, ma politique du Qatar n’a cessé de créer un chemin particulier pour exister. La suite ici

Alexander Starritt – Nous, les allemands  – Rentrée Littéraire 2022 

Lauréat du Dayton Literary Peace Prize

vagabondageautourdesoi;com - Alexander Starritt Nous les allemands d’Alexander Staritt est le leitmotiv de ce roman qui raconte l’envers du décor de la seconde guerre mondiale.

En demandant à son grand-père de raconter sa guerre, Callum se heurte à un mur. Aucune réponse. Ce n’est qu’à son décès, qu’une longue lettre vient éclairer les années passées à servir son pays. Alors, Opa Meissner raconte… La suite ici

Polina Panassenko – Tenir sa langue  – Rentrée littéraire 2022

vagabondageautourdesoi.com - Polina PanassenkoTenir sa langue, premier roman de Polina Panassenko, raconte son exil de sa Russie natale à la banlieue Stéphanoise,  à hauteur d’enfant. Le roman détaille notamment son acquisition de la langue lors de son intégration dans l’école de la République.

Le point de départ du roman est le souhait de la narratrice de pouvoir utiliser son vrai prénom, Polinia, sur ses papiers administratifs et dans les démarches officielles qu’elle est amenée à poursuivre. La suite ici

Jérémie Fontanieu – L’école de la réconciliation – Un professeur à Drancy

vagabondageautourdesoi.com - Jérémie Fontanieu - Beaucoup de réticences à lire un énième témoignage d’un professeur, Jérémie Fontanieu,  qui affirme avoir trouvé une méthode infaillible pour réduire l’échec scolaire, comme le prétend la bande de cette essai nommé L’école de la réconciliation !

L’effet de loupe des différents reportages des médias avait suffi à m’en éloigner. Seulement, pour sa première rencontre de l’année, ma librairie organisait sa venue. Alors, comme une élève qui veut se la jouer « bonne élève », deux jours avant, je me suis résolue à le lire.  La suite ici

Actualités Prix littéraires

La saison des prix littéraires se terminent et voici les livres primés qui sont chroniqués sur le blog.

Sabyl Ghoussoub – Beyrouth-sur-Seine – Prix Goncourt des lycéens

vagabondageautourdesoi.com - Sabyl Ghoussoub- Beyrouth-sur-Seine, vous connaissez ? Non, car c’est indiqué sur aucune carte. Sabyl Ghoussoub la fait naître sous nos yeux en racontant l’histoire de l’exil de ses parents libanais en plein cœur de Paris. La suite ici

Armand Delpierre – Paris se lèvePrix du polar #NoirsurOrmesson

vagabondageautourdesoi.com - Armand Delpierre -

Nouvel écrivain, Armand Delpierre propose son premier roman policier parfaitement maitrisé, à la puissance narrative étonnante, qui plonge pendant une semaine dans la quotidien du commissariat de la Défense, au cœur d’un Paris blessé et tétanisé par les attentats de janvier 2015.La suite ici

Anthony Passeron – Les enfants endormis   Prix Wepler-Fondation La Poste 2022

vagabondageautourdesoi.com - Anthony Passeron - Un jeune homme, Anthony Passeron, donne une vie de papier à son oncle Désiré dans ce magnifique roman Les enfants endormis.Avec un portrait tendre et exigeant, il rend hommage aussi à sa grand-mère, Louise, qui, toute sa vie, a lutté pour s’élever au-dessus de sa condition et a soutenu son aîné, sans faille, contre une pandémie qui a fait plus de quarante mille décès en France depuis les années 80. La suite ici

Laurent Gaudé – Chien 51      Prix du roman des Écrivains du Sud 2022

vagabondageautourdesoi;com - Laurent Gaudé - Acheté dès sa sortie mais placé dans ma liste de livres à lire, jusqu’au moment où Laurent Gaudé a reçu, pour cette dystopie, Chien 51, un prix bien mérité. Alors, je m’y suis plongée, éperdument ! La suite ici 

Brigitte Giraud – Vivre vite Prix Goncourt

vagabondageautourdesoi.com - Brigitte Giraud - Vivre vite, autofiction et roman à la fois de Brigitte Giraud, revient sur le moment où la vie bascule, irrémédiablement vers la solitude lorsque le deuil fait naître à jamais l’absence.  La suite ici

Simon Liberati – Performance   Prix Renaudot 2022

Performance était un film où le beau Mick Jagger interprétait son propre rôle, un chanteur star, Simon Liberati en a fait un roman où son narrateur, vieil écrivain poussif après un AVC, enfreint encore, et peut-être, pour la dernière fois, les règles de la bienpensance établie. La suite ici

Giuliano da Empoli -Le mage du Kremlin    Grand Prix de l’Académie Française 2022

vagabondageautourdesoi.com - Giuliano da Empoli -

Ancien conseiller politique de Mathéo Renzi et écrivain, Giuliano da Empoli raconte dans Le mage du Kremlin le pouvoir autoritaire de Russie en suivant le conseiller Vadim Baranov qui a aidé Vladimir Poutine, dans l’exercice de son gouvernement pendant plus de vingt ans. La suite ici

Charles Dantzig-Proust Océan    Prix des Écrivains du Sud 2022

vagabondageautourdesoi.com - Charles Dantzig -Charles Dantzig signe avec Proust Océan une déclaration d’amour littéraire à Marcel Proust. Au moment où bientôt sera fêté (le 18 novembre 2022) le centenaire de sa disparition, l’écrivain nous replonge dans son œuvre, admiratif de cet homme qui a consacré sa vie à l’acte d’écrire. La suite ici

Sarah Perret – La petite    Prix Jean Anglade du premier roman 2022

vagabondageautourdesoi.com - Sarah Perrer - Ce premier roman La petite de Sarah Perret est une immersion dans la Savoie du XXè siècle. Au cœur du terroir et des gestes ancestraux au savoir lié à la connaissance de la nature, les secrets s’installent et y prospèrent, égratignant les êtres les plus sensibles et fragiles. La suite ici

Sarah Jollien-Fardel – Sa préférée    Prix du livre FNAC 2022

vagabondageautourdesoi.com- Sarah Jollien-Fardel- Avec Sa préférée, Sarah Jollien-Fardel propose le récit d’une victime qui dès son plus jeune âge à refusé de l’être par orgueil, peut-être, par dépit, sûrement, et avec une extrême vigilance, sans aucun doute. La suite ici

Pierre Adrian – Que reviennent ceux qui sont loi Prix Première plume – Furet du Nord – Décitre – 2022

vagabondageautourdesoi.com - Pierre Adrian- Avec Que reviennent ceux qui sont loin, Pierre Adrian raconte le moment dans une vie où l’enfance avec ses magies s’enfuit définitivement pour laisser la place à l’adulte, raisonnable et responsable.  La suite ici

Maria Larrea – Les gens de Bilbao naissent où ils veulent   Prix des « Inrockuptibles » 2022 Catégorie premier roman ou récit français  Prix du premier roman 2022

vagabondageautourdesoisoi.com - Maria Larrea- Réalisatrice et scénariste, Maria Larrea propose dans Les gens de Bilbao naissent où ils veulent son premier roman où elle raconte la fierté du Pays Basque, l’abandon, les traumatismes et la filiation comme une urgence. La suite ici

Lola Lafon – Quand tu écoutera cette chanson  Prix des « Inrockuptibles » 2022 Catégorie roman ou récit français – Prix Décembre

vagabondageautourdesoi..com - Lola Lafon- Pour la collection « Ma nuit au Musée », Lola Lafon a choisit de répondre à l’invitation du Musée d’Anne Franck au bord du canal à Amsterdam et de séjourner une nuit dans l’Annexe où Anne et sa famille ont vécu pendant vingt-six mois, rejoints après par quatre autres personnes. Cette vie entre parenthèses fut arrêtée par l’arrestation de tous les occupants. La suite ici

Jarred McGinnis – Le Lâche  Prix du premier roman étranger 2022

vagabondageautourdesoi.com - Jarred McGinnis -Imaginez un premier roman comme un uppercut, non pas contre un adversaire, juste contre soi-même, contre ce narrateur qui s’appelle comme son écrivain, Jarred McGinnisLa suite ici

Annie Ernaux – Le jeune homme  Prix Nobel de littérature 2022

vagabondageautourdesoi.com - Annie Ernaux - Annie Ernaux propose en ce mois de mai 2022 un court roman, Le jeune homme, sur la relation amoureuse d’une femme à la cinquantaine bien présente avec un jeune homme de trente ans plus jeune qu’elle. La suite ici

Actualités visites d’exposition

Kehinde Wiley – Artiste à Orsay

vagabondageautourdesoi.com - Kehinde Wiley -

Femme Piquée Par Un Serpent (2022) – Mamadou Gueye

Kehinde Wiley (né en 1977) choisit d’exposer trois de ses œuvres pour poser la question de la place des personnes de couleur noire dans le monde de l’art. Le Musée d’Orsay l’accompagne jusqu’au 8 janvier 2023, là où l’exposition Le modèle noir avait déjà exploré le sujet dans la période de Géricault à Matisse.

L’œuvre qui a permis de connaitre le travail de Kehinde Wiley est le portrait officiel de Barack Ohama (2018). La suite ici

Oskar Kokoschka – Autoportrait d’un artiste dégénéré

Impossible de retrouver l’œuvre d’Oscar Koloschka sans s’arrêter sur cette peinture qui est exposée actuellement au Musée d’Art Moderne jusqu’en février dans la rétrospective qui lui est consacrée. La suite ici

Oskar Kokoschka – Le Saint-Suaire de Véronique

Oskar Kokoschka compose ce tableau en 1909. Il s’est éloigné de son fidèle soutien Gustav Klimt, en publiant le poème qu’il illustre Les Garçons qui rêvent (1908) où il ose parler de la sexualité des jeunes gens.

Devant la réaction des critiques et du public, Oskar Kokoschka se rase la tête par pure provocation pour répondre aux qualificatifs dits sur lui. La suite ici

Frida Kahlo, l’influenceuse

vagabondageautourdesoi.com - Frida Kahlo -

L’actuelle exposition Frida Kahlo, au delà des apparences, se poursuit en montrant l’influence qu’a eu l’artiste sur la mode contemporaine. La suite ici

 

Actualités cinéma

Les miens – Roschdy Zem

vagabondageautourdesoi.com - Les miens -

Comme une catharsis, Roschdy Zem livre son sixième film « Les miens«  sur sa famille, son ancrage nécessaire car affectueux qui permet de passer les difficultés et sa reconstruction, plus unie que précédemment. Les petits pics vont se transformer en fossé délitant les liens familiaux autour du changement de l’un de ses membres, le frère aîné. Mais, comme Roschdy Zem est un optimiste, après la tempête, la famille se refonde autour de nouvelles bases. La suite ici

Les Amandiers – Valeria Bruni Tedeschi

Dans les années 80, le théâtre Les Amandiers, avec d’autres, était le lieu d’une création engagée vers une modernité que le public vivait comme un renouveau artistique. De plus, Les Amandiers étaient aussi une école d’où émergea des talents encore exploités aujourd’hui.

. La suite ici

Mascarade – Nicolas Bedos

vagabondageautourdesoi.com - Nicolas Bedos En deux heures quinze, Mascarade de Nicolas Bedos raconte le monde des hyper-riches que des jeunes espèrent gruger pour partager un bout de leur gâteau. Et c’est relativement facile, si on accepte brimades, dépréciations et autres réjouissances du même style. Comédie dramatique, au goût pathétique où les hommes sont encore les sujets de femmes puissantes ! La suite ici

Télérama

Beaux-Arts

13 commentaires

    • Merci Renée. Très bonne idée ta cybercarte pour remercier les abonnés de ton blog ! Je te pique l’idée pour l’an prochain, si je m’en souviens 😉 Bravo. Très bonne fête !

Répondre à Renée Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.