Actualités culturelles

ACTUALITÉS CULTURELLES

Présentation des actualités dans tous les domaines qui font la diversité de ce blog :  littérature générale, roman policier, essais lus et chroniqués dans le mois courant, dernières visites et voyages effectuées, ainsi que des actualités culturelles

AOÛT

Entre coupure estivale et rentrée littéraire, Août se prélasse. Profitons de ces moments pour apprécier le temps présent, retrouver le plaisir de découvrir, ressentir et partager. J’attends la proche parution pour vous informer de certaines de mes lectures découvertes avant l’heure. En attendant, profitons de l’été !

Merci encore aux nouveaux abonnés pour leur confiance et, bien sûr, aux anciens pour leur présence fidèle.

vagabondageautourdesoi.com -Août

Actualités littéraires

Jérémie Dres – Nous n’irons pas voir Auschwitz

vagabondageautourdesoi.com - Jérémie Dres - J’ai découvert Jérémie Dres avec son nouveau roman graphique qui sortira courant août pour cette rentrée littéraire 2022. En regardant ce qu’il avait déjà dessiner, j’ai trouvé celui-ci qui, par son titre, Nous n’irons pas voir Auschwitz m’a agréablement attirée.

La grand-mère de Jérémie Dres vient dé décéder et l’idée de retrouver son pays d’origine, la Pologne juive, devient indispensable.Alors, il se dégage une semaine dans son emploi du temps, organise son road-trip avec un certain nombre de rendez-vous, notamment avec des jeunes de sa génération.

Jérémie Dres raconte ses découvertes, ses rencontres qui lui permettent, de retrouver un peu de ses racines. Du coup son frère décide de le rejoindre pour partager son périple. La suite ici

Paul Sérusier – La quête artistique -Virginie Foutel

vagabondageautourdesoi.com - Paul Sérusier - Dans ce fascicule de la catégorie Art, Paul Sérusier. La quête artistique, Virginie Foutel présente un condensé particulièrement complet de sa biographie accompagnée d’œuvres significatives. Ce peintre dont on redécouvre l’importance pour l’histoire de l’Art mène vers l’Art moderne.

Paul Sérusier (1864-1927) est un peintre d’origine parisienne. Après plusieurs séjours à Pont-Aven, il s’installe à Chateauneuf-du-Faou sur la route de Huelgoat en Bretagne pour y retrouver l’authenticité de cette ruralité qu’il affectionne mais aussi la simplicité du mode de vie de ses habitants dont il ne cessera de rendre compte. 

.Lui, le peintre formé au grec et au latin, est devenu le chef de file des Nabis,(prophète en hébreu), après avoir peint « un petit essai polychrome », sous la dictée de Paul Gauguin, qui prendra le nom de Talisman. La suite ici

Automne en baie de Somme – Philippe Pelaez – Alexis Chabert

vagabondageautourdesoi.com - Automne en Baie de Somme Ce roman graphique, Automne en baie de Somme, m’a tout de suite conquise ! Non seulement,  les dessins sont magnifiques mais la Belle-Époque qu’il évoque plonge le lecteur dans une enquête policière à résoudre.

Alexandre de Breucq est retrouvé sur une goélette, échouée en Baie de Somme. Riche industriel, le poison administré a du rendre son agonie pénible et surtout longue, m’étant le mobile de la vengeance au premier plan ! Malgré tout, la victime a tracé un énigmatique  266 qui devrait bien être utile à l’Inspecteur Amaury Broyan, policier renommé même si depuis le décès de sa fille…

Bien sûr, il cherche à qui profite le crime ? Assurément, sa veuve, Marthe de Breucq ! Surtout qu’elle revendique au Conseil d’administration rapidement la direction de l’entreprise, Les Fonderies de Breucq. Bien sûr, il y a aussi sa maîtresse, Axelle Valencourt, une magnifique jeune femme qui pose pour les peintres, et notamment Mucha pour ces célèbres Quatre Saisons. Mais, quel serait son mobile, elle qui perd avec son amant sa subsistance financière ? La suite ici

On en garde 10 ! -Marie-Rose Guarnieri

vagabondageautourdesoi.com - On en garde 10 ! - On en garde 10 ! est un album (non, pas vraiment !), un livre (oui bien sûr), qui en rassemble 500 autres choisis par cinquante écrivains ! Le samedi 23 avril 2022, c’était la San Jordi ou la fête des librairies indépendantes qui célébraient la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. A cette occasion, les librairies qui y participent, achètent un livre édité par l’association Verbes et l’offrent à leur public.

Bien  sûr, cela fait longtemps que cette date d’avril est passée, me direz-vous ? Certes, mais l’ occasion de célébrer à la fois les librairies indépendantes et la littérature sont quand même assez rare. Alors, j’ai décidé, en plein été, de parler d’elles.

Ce grand format imprimé par Gallimard à donner la parole à cinquante écrivains contemporains pour qu’ils nous transmettent sur une double page nous transmettre leur citation fétiche, décrire ce qu’il voient de leur fenêtre et donner la liste de leurs top dix des livres de leur bibliothèque. La suite ici

Soixante printemps en hiver – Aimée de Jonk – Ingrid Chabert

vagabondageautourdesoi.com - Soixante printemps en hiver Soixante printemps en hiver raconte la désertion de Josy, le jour de l’anniversaire de ses soixante ans. Par trop plein d’ennui, par manque de nouveautés, pas routine exacerbée, Josy tranquillement prépare sa valise dans sa chambre seule, alors que la famille continue sa vie au rez-de-chaussée. D’ailleurs, chacun la réclame pour servir le repas : en premier, sa fille qui s’en est occupée, puis ses petits-enfants qui crient leur famine et son fils, présent lui aussi. Son mari rentre après d’où on ne sait où !

Vient le gâteau. Les soixante bougies. Et là, Josy annonce son départ. Elle prend sa valise, ressort le vieux Combi Volkswagen du garage et se « barre » devant la famille interloquée.

Au fil de Soixante printemps en hiver, le désir retrouvé éclate à chaque bulle : l’envie de découvrir, de se redécouvrir, de penser à soi, de faire ce que l’on veut au moment où on le veut loin des obligations subies au fil des jours. Ce nouvel élan de vie lui permet de souhaiter s’ouvrir aux autres, d’abord la joyeuse Camélia malgré sa situation précaire, puis le groupe des CVL, Club de Vilaines libérées, où elle rencontrera de nouveau l’excitation et le plaisir. La suite ici

Danielle Thiéry – La souricière

vagabondageautourdesoi.com - Danièle Thiéry - Danielle Thiéry connait bien La Souricière, cet espace entre le 36 quai des Orfèvres, lieu mythique abandonné au profit du Bastion, et le Palais de Justice de Paris. Seulement, la fiction qu’elle nous propose avec ce nouveau roman policier n’a rien à voir avec la réalité, sauf à ressortir du musée de la Police différents éléments de torture sado-maso trouvés lors des enquêtes.

Car, La Souricière couvre un certain nombre de sujets de déviance avec notamment la pédocriminalité, la vengeance, les milieux libertins et même le milieu politique ! La suite ici 

Expositions universelles – Le procès perdu de l’architecture moderne- Yaron Pesztat

vagabondageautourdesoi;com - Expositions universelles Je l’avais oublié cet essai sur les Expositions universelles, reçu pourtant très rapidement après la Masse critique de juin 2022. Merci CFC. Pourtant, Le procès perdu de l’architecture moderne replace l’Art nouveau au centre des vitrines que furent les Expositions universelles comme autant de rendez-vous manqué. L’essai développe un argumentaire étayée de documents d’archives, au langage accessible et surtout présentant une série d’illustrations choisies avec soin pour permettre une compréhension plus aisée.

Trois chapitres pour ce petit recueil qui tient facilement dans la main. Le premier chapitre présente les deux projets Art nouveau refusés par l’Exposition universelle de 1897 à Bruxelles, dont celui de Paul Hankar, architecte précurseur de l’Art Nouveau associé à Adolphe Crespin, peintre décorateur. La suite ici

Franck Thilliez – Labyrinthes

vagabondageautourdesoi.com - Franck Thilliez Désolée Franck Thilliez, j’ai un peu deviné où vous vouliez en venir avec les quatre femmes de votre nouvelle aventure, vous le Maître de la manipulation et de l’emprise avec votre obsession des éléments de la mémoire. C’était sûr qu’il y aurait un festival avec ce polar au titre évocateur de Labyrinthes, et en plus au pluriel ! De plus, j’ai été bousculée sur les limites de la violence dans l’art et sur la position de lecteur, voyeur institutionnalisé des méandres de votre cerveau alambiqué pour comprendre la noirceur humaine !

Quatre femmes donc : Lysine, la journaliste, enquête sur une vidéo particulièrement dérangeante qu’on a laissé sur son chemin. Julie, pas encore dix-huit ans, est séquestrée par un écrivain Traskman Caleb qui la définit comme sa muse. Véra Clétorme, ancienne psychiatre hypersensible aux ondes, s’est réfugiée dans un chalet au fin fond des bois et fuit toute sociabilité. Et Sophie est une écrivaine ou peut-être juste une affabulatrice, La suite ici

Cabu – La rafle du Vel D’Hiv – Catalogue d’exposition

vagabondageautourdesoi.com - Cabu-En 1967, Cabu illustre quatre articles du magazine Nouveau Candide, hebdomadaire de droite cherchant à faire du « buzz », comme on dirait maintenant, lors de la publication des travaux de Claude Lévy et Paul Tillard sur La Grande Rafle du Vel D’Hiv. Jean Cabut, âgé de 29 ans, dit Cabu, a créé quinze dessins et un inédit, reproduit ici.

Comme de nombreux français, Cabu découvre, grâce aux travaux de Lévy et Tillard, le récit de cette opération orchestrée par la police française qui a arrêté 12 884 juifs, hommes, enfants et enfants en moins de deux jours, les 16 et 17 juillet 1942. La suite ici

Actualités visites d’exposition

Gulbenkian par lui-mêmeHôtel de la Marine  –

Pendant presque soixante ans, Calouste Gulbenkian a sillonné le monde aidé par des intermédiaires nombreux pour chercher l’objet rare. Dans le cadre de la saison France-Portugal de l’Institut français, l’hôtel de la Marine, en partenariat avec son Musée au Portugal, présente cet été de belles pièces de sa collections personnelles qui allie sa passion pour l’art Islamique et celle pour les beaux objets de René Lalique.

« Vous connaissez mes goûts, je veux la plus grande qualité et les exemplaires les plus décoratifs et les plus raffinés. »

Calouste Gulbenkian est un milliardaire britannique, ayant fait fortune dans le pétrole. Sa collection compte 6 600 pièces. Seules un millier de pièces sont exposées dans son musée de Lisbonne. La suite ici

Actualités voyages

LA LOIRE

La Boule OBUT- Pétanque à gogo

vagabondageautourdesoi.com - La Boule OBUT -

Lorsque l’été arrive, le rêve de boissons fraîches sur une terrasse ombragée hante et non loin, le bruit des boules de pétanques s’entrechoquent.

Aux portes de l’Auvergne, Saint-Bonnet Le château abrite une collégiale médiévale mais aussi, depuis 1955, une entreprise complétement française, celle de la Boule OBUT. Leader mondial, l’entreprise OBUT a transformé le hall de son siège social en showroom pour présenter son histoire, ses valeurs et son évolution.

Ce loisir est introduit pour la première fois en 1907 à La Ciotat dans les Bouches du Rhône. Mais, c’est en 1920, que la première boule d’acier OBUT sort de l’usine de Saint-Bonnet Le Château, petit bourg de 1500 habitants actuellement. La suite ici

Au Pays Bigouden

École de Pont-Aven

vagabondageautourdesoi.com - École de Pont-Aven

Charmant petit village breton, cette localité fait fructifier son passé artistique où tout est en rapport avec l’École de Pont-Aven qui a fait sa renommée.

Dès 1886, la vague impressionniste se finit avec la huitième exposition à la Maison Dorée de la rue Lafayette. L’anar Camille Pissarro, devenu le plus âgé et le plus progressif, sent venir un vent nouveau. C’est le post-impressionniste dont l’École de Pont-Aven a porté tout le renouveau.

La suite ici

Actualités ciné

La nuit du 12 – Dominik Moll

vagabondageautourdesoi.com - La nuit du 12 -

La nuit du 12 c’est l’obsession d’un flic pour une enquête qu’il n’a pas réussi à résoudre. Et les yeux, ce visage sur l’affiche sont ceux Clara, victime d’un féminicide, brûlée vive un soir de retour de chez sa meilleure amie près d’un stade à quelques minutes de chez ses parents.

 

Yohann (Bastien Bouillon) est un flic qui prend dès le début du film la tête d’une brigade à Grenoble. Son équipe de flics-hommes est soudée pour la résolution de ce meurtre sordide. Mais , les suspects s’accumulent tous possible d être l’auteur mais sans preuve formelle. Le binôme qu’il forme avec Marceau (Bouli Lanneurs) va déborder dans le privé puisque ce dernier en difficulté avec son couple sera hébergé chez son chef.

Les deux seules femmes de La nuit du 12, autres la victime et sa meilleure amie, sont une juge et une jeune flic. Elles vont donner à Yohann les clés pour que cette affaire irrésolue ne l’empêche plus de vivre. La suite ici

Télérama

Beaux-Arts

13 commentaires

    • Merci Renée. Très bonne idée ta cybercarte pour remercier les abonnés de ton blog ! Je te pique l’idée pour l’an prochain, si je m’en souviens 😉 Bravo. Très bonne fête !

Répondre à Rehoboth Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.