Koz – Apocalypse Tome 3 : Bleu

Rentrée littéraire 2022

vagabondageautourdesoi.com - Kos - Troisième volet de Apocalypse, Koz, pseudo de Erwan Le Morhedec, publie pour cette rentrée littéraire 2022 un nouveau polar à tendance catastrophique qui heureusement se finira bien. Bleu pour apprendre à dépasser les désastres du monde que la vie nous fait subir !

La tempête Maya est annoncée presque aussi forte que celle de Xynthia. Sauf, que les services de météorologie avaient oublié qu’il y aurait aussi les marées d’Équinoxe. D’où coup, la cellule de crise envisage l’évacuation de la population, suite aux inondations prévues, y compris le C.H.U, la station d’épuration et même la station de gaz de Nantes.

Au centre de repos de l’ANAS à Nantes, la clinique pour le burn-out des flics, Franck Caillot surnommé Hobbit par l’équipe des Nouvelles Menaces basée au 6ème étage du Bastion, est accueilli. Il a fait une tentative de suicide qui l’oblige à être transporté à l’hôpital.

Les deux précédents tomes ont présenté l’équipe avec Hugo Kezer et Anne Gilardini, ici enceinte; les deux chefs de cette équipe de choc. Sur le terrain de la ville de Nantes, Fabrice Le Troadec est chargé de l’enquête sur un corps retrouvé dans La Loire. Ça pourrait ressembler à un suicide. Sauf, qu’en creusant un peu, ce n’est pas le seul depuis quelques semaines. Une épidémie d’encéphalite se profile, incompréhensible et imparable.

Il faudra avoir recours au P4, laboratoire très performant situé à Lyon, pour comprendre et chercher à qualifier les pires saloperies virales ou bactériennes connues dans notre pays.

On a connu l’épidémie du SRAS, celle du Covid. Dans Bleu, Koz plonge son roman policier au cœur d’une épidémie d’encéphalite. Alors, peut-être que les films et romans catastrophes vont avoir moins de succès alors que la septième vague de Covid s’annonce, ce serait dommage.

Bleu se lit facilement, sans prise de tête. On sait que l’équipe de choc va réussir à trouver le ou les coupable(s). Il y a bien évidemment, mais maintenant on l’accepte (?), l’impréparation des services, les morts inutiles, surtout si ce sont des migrants, une taupe quelque part, enfin un peu prévisible, certes.

Mais, dans le climat anxiogène dans lequel nous vivons,  Bleu raconte une catastrophe dont on sait qu’on sortira vivant ! En fait, c’est rassurant !

Remerciements

@Fleuve_Editions et @NetGalleyFrance pour #Bleu de #Koz

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Ses traits creusés valaient feuille de présence. Tout en elle, de son regard sans éclat à sa blouse froissée, clamait la surcharge de travail et le manque chronique de personnel à qui déléguer.

Fabrice Le Troadec détestait le diminutif dont l’affublait son patron. Mais pas une seule fois il n’avait osé le reprendre, subissant cette vexation comme il subissait le reste.

(..) persécutés chez eux, refoulés ici, et désormais niés…Un vrai mille-feuille de la misère humaine et de la honte.

Nombre de spécialistes considèrent Xynthia, qui a frappé la façade atlantique en février 2010, comme la mère des tempêtes générées par le dérèglement climatique. L’étalon des drames en marche.

Son regard fiévreux passant d’un visage à l’autre autour de la table, il songea qu’on mettait ses convictions et son existence entière au service de l’ordre. Et puis un jour, un sale jour, on découvrait qu’on ne servait à rien d’autre qu’à accompagner le pire. A guider les siens vers le désastre. Berger d’un troupeau condamné à l’abattoir.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

 

vagabondageautourdesoi.com - Kos -

Pas de photos extraits. Fleuve éditions rappelle sur cet e-book l’interdiction.

Questions pratiques

Koz – Apocalypse Tome 3 : Bleu

Éditeur : Fleuve Editions

Twitter : @Fleuve_Editions  Instagram :  @fleuve_editions

Facebook

Parution : 18 août 2022

EAN : 9782265154834

Lecture : Juin 2022

Littérature contemporaine

Romans policiers

Auteurs commençant par H, I, J, K

Chroniques littéraires

12 commentaires

    • Paradoxalement, ce catastrophisme je l’ai pris de très haut ! Au moins, le covid, la guerre en Ukraine, la crise économique qui s’annonce avec les problèmes climatiques nous font relativiser fortement 🙂

Répondre à Renée Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.