Des noms sur les murs

Les graffiti du camp de Drancy, 1941-1944

vagabondageautourdesoi.com - Mémorial Shoah -

Des noms sur les murs,
Bouteilles à la mer,
à jamais oubliées,
comme muselées,
mais des murmures,
voix singulières,
ont assiégé
notre mémoire amère.
Graffiti d’hier
venant des années d’enfer.

vagabondageautourdesoi.com - Mémorial Shoah -

Graffiti et dessin au graphite sur carreau de plâtre formant contre-cloison.

« (…) les graffiti sont une bouteille à la mer écrasée sur un mur ». Serge Klarsfeld

Une découverte

La Cité de la Muette est érigée en 1976 sur l’emplacement du camp d’internement de Drancy avec le concours d’associations d’internés et de déportés. En 2001, les bâtiments sont classés au titre des Monuments historiques. Depuis tous travaux sont encadrés par les affaires culturelles. A l’occasion d’une rénovation en 2009, des écrits des internés sont mis à jour. Ils font l’objet d’une exposition et d’un livret au titre évocateur « Des noms sur les murs » visible au Mémorial de la Shoah – Drancy.

 

vagabondageautourdesoi.com - Mémorial Shoah

Graffiti sur carreau de plâtre formant contre-cloison

De l’histoire

Juin 1940 : Premier camp installé par les allemands.

20 août 1940 : Camp d’internement des juifs. Il accueille les 4200 juifs arrêtés à Paris après les attentats visant les soldats allemands. La gendarmerie française, qui habite la cité depuis en 1938, en assure la surveillance.

63 000 des 76 000 juifs déportés de France sont partis de Drancy, essentiellement vers les camps de concentration de Auschwitz- Birkenau en Pologne.

vagabondageautourdesoi.com - Mémorial Shoah

Graffiti sur carreau de plâtre formant contre cloison

Départ

Je m’en vais vers l’inconnu

En suivant mon destin

Et en laissant tristement ici

Mon bonheur et mes chagrins

La vie fut belle en ce pays

Ou je n’ai plus le droit de rester

(…) chose trop jolie

Doit une fois cesser

Adieu, oh pays de ma jeunesse

Non, laisse moi crier Au Revoir

(…)moi j’ai fait une promesse

Je veux garder tout mon espoir

(Inconnu)

Le camp accueille tous opposants au régime nazis : communistes, intellectuels, toutes personnes ne respectant pas les règles imposées, etc.

A la fin de la guerre, les rescapés y reviennent et prennent des photos. Les HMB (HLM d’avant-guerre) de la Seine réaffecte les locaux en logement social en 1945.

Le départ

vagabondageautourdesoi.com - Mémorial Shoah

Photographie de graffitis, aujourd’hui disparus, prise en 1945 et conservée au Mémorial de la Shoah

« Le départ est pour samedi. Dans les « escaliers » maintenant isolés par les barbelés -le camp dans le camp- on nous distribue du pain en abondance et des sacs de papier vert qui contiennent de la viande, du fromage, des bonbons, etc. Les nécessiteux reçoivent des vêtements. Il parait que nous aussi nous partons travaille, que chaque famille aura une maison. Le chant des déportés ne parle-t-il pas des détenus qui piochent ? Et comme on nous a fait inscrire nos noms en grosses lettres sur nos valises, nous sommes surs de les retrouver à l’arrivée. Mes parents dépensent les 65 francs qu’ils possèdent et reçoivent en échange en bon en zlotys. On m’explique qu’il s’agit de monnaie polonaise. C’est donc en Pologne que nous partons. Tout est en règle. C’est le moment d’ajouter nos graffitis aux autres. » Maurice Cling- Vous qui entrez ici…Un enfant à Auschwitz. 1999

Autres chroniques à venir

C’est demain que nous partons. Lettres d’internés, du Vel d’Hiv à Auschwitz

Sources

Des noms sur les murs – Seine Saint Denis –

Site du Mémorial

Questions pratiques

Des noms sur les murs

Le graffiti du camp de Drancy, 1941-1944

Drancy – Mémorial de la Shoah

Twitter :  @Shoah_Memorial  Instagram : @memorialshoahofficiel

Facebook

10-112, avenue Jean-Jaurès
93700 Drancy

Expositions 2022

Chroniques culturelles

12 commentaires

    • Oui, terrible, insoutenable …Peu de mots pour exprimer l’horreur qu’on vécut ces personnes !

  1. Merci pour vos lectures j’te viens de prendre ma retraite et j’adore lire mais j’étais perdue dans tout ce dédale de lectures
    Rien que pour cel merci de vos conseils de lecture
    Josiane

    • Merci à vous de suivre ce blog. J’espère qu’il saura vous apporter réponses aux conseils que vous souhaitez. En tout cas, merci pour votre confiance. Bienvenue parmi nous 😉

    • Oui, difficile de ne pas penser à ces hommes, femmes et enfants qui souvent jusqu’au bout ont eu l’espoir de…

  2. C’est important de ne pas oublier les victimes du nazisme, surtout à l’heure où un autre tyran utilise ce prétexte pour massacrer impunément des civils pas si loin de chez nous. Bonne soirée

Répondre à natlarouge Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.