Amélie Cordonnier – Pas ce soir

vagabondageautourdesoi.com - Amélie Cordonnier -

Rentrée littéraire hiver 2022

« Pas ce soir », Amélie Cordonnier reprend cette affirmation pour le titre de son nouveau roman qui décrit l’obsession d’un homme, marié, la cinquantaine passée. Ses filles sont devenues adultes et indépendantes. La dernière vient de partir du domicile. Il vit son andropause en refusant la baisse de sa libido. Son idée fixe est de retrouver la sexualité de sa jeunesse alors que sa compagne est du genre « Pas ce soir ».

Depuis de nombreux mois, il n’a pas fait l’amour avec Isa, sa femme. Et, voilà, qu’après avoir vidé la chambre de leur fille, elle annonce s’y installer, définitivement. Blessé, repoussé et dans espoir que les choses s’arrangent, il va tenter de la reconquérir. Il raconte faire des efforts pour se charger des tâches ménagères, organiser un bon dîner et même proposer un week-end surprise.

Son idée fixe tourne autour de sa sexualité. Il la fantasme, la rêve et surtout la sublime. Il ne pense qu’à ça, au bureau, dans les toilettes, dans sa chambre, dans la rue, partout !

L’amour entre eux semble présent mème si lui en doute, imagine une relation adultère, se souvient et idéalise la fougue de sa jeunesse. Pourtant, cet amour-là étouffe, anéantit l’autre, scrute et piste sans jamais lui parler,

Amélie Cordonnier n’a pas son pareil pour décrire des relations humaines scabreuses. Son style ici, comme pour ses précédents romans, décortique les pensées, les ressentis et les désirs de cet homme qui se sent oublié, refoulé et même nié dans sa libido. Elle enferme le lecteur dans ses mots, scandés, précisés et enserrés par une ponctuation incontournable.

Néanmoins, je m’y suis presque ennuyée ! Cette plainte répétitive au début m’a émue. J’ai trouvé nouvelle cette sensibilité exprimée pour un homme de cet âge. Puis, j’ai prévu l’évolution de sa hantise. Et, l’envie de poursuivre s’est émoussée. Car, franchement, cette plainte a longueur de pages, sans arrêt, sans échanger, sans se préoccuper d’elle, mais qu’est-ce que cela m’a énervée !

Alors, c’est la fin qui m’a réconciliée avec le sujet de ce couple en crise de la cinquantaine !

Aussi …

Comme j’aurais aimé qu’ Amélie Cordonnier nous parle plus longuement du point de vue de la femme, de sa ménopause, de l’usure dans le couple et de ces habitudes qui tuent le désir.

Certes, se placer du côté du mari est une belle nouveauté que je salue. Et l’andropause est un sujet peu utilisé dans la fiction. Pourtant, Pas ce soir ne comble pas tout à fait mes attentes, certainement trop grandes ! Car, la ménopause même si elle est citée périodiquement dans les magazines féminins, reste un sujet intimiste peu exploitée par les écrivains.

Néanmoins, si Amélie Cordonnier a voulu montrer un égoïsme masculin, autocentré exclusivement sur sa libido, qui connait quelques ombrages, elle y réussit parfaitement ! Car, vraiment, ce personnage qui se regarde le nombril (en fait, plus bas) est décrit, incapable de réfléchir avec son cerveau, prêt à l’infidélité pour croire aux mirages de sa jeunesse et de sa vaillance ! Réagir ainsi dans une chronique est déjà un signe que Amélie Cordonnier atteint parfaitement son but, avec ce roman « Pas ce soir « .

Pour aller plus loin

Trancher – Amélie Cordonnier

Un loup quelque part – Amélie Cordonnier

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Faudrait leur dire, aux filles, de faire gaffe, de vraiment se méfier, que l’amour finit par se pépériser et qu’on n’y peut rien, pauvres prisonniers de draps communs.

Peut-être que l’abstinence est vouée au silence . Et la chasteté condamnée à l’incommunicabilité.

Un amour encombrant, désormais.Saugrenu à force. Entêté, éperdu. Perdu tout court. Un amour inflexible et idiot. . Dévot. Au- delà des mots. Maudits peut-être. Dont il faudrait qu’on le debarasse. Oh oui, qu’on le purge !

Un homme immobile. Que l’on croit endormi mais qui ne dort pas. Qui tue le temps. Qui ne se reconnaît plus. Un homme seul, cahin-caha dans le silence d’une nuit qui n’en finit plus. Qui attend. Un homme amoureux puisqu’il attend .Qui aimerait jouer à celui qui n’attend pas. Mais qui attend, attend jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à attendre.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Amélie Cordonnier -
Un premier extrait
vagabondageautourdesoi.com - Amélie Cordonnier -
Puis, un second
vagabondageautourdesoi.com - Amélie Cordonnier -
Puis, le dernier

D’autres blog en parlent

La bibliothèque de Juju  Ma collection de livresAude bouquineAu fil des livresLilylit

Questions pratiques

Amélie Cordonnier – Pas ce soir

Éditeur : Flammarion

Twitter : @Ed_Flammarion   Instagram : @flammarionlivres

Parution : 12 janvier 2022

EAN : 9782080256416

Lecture : Janvier 2022

Littérature contemporaine

Auteurs commençant par C

Chroniques littéraires

20 commentaires

  1. je m’y lancerais car je suis d’accord avec toi, le sujet est trop peu abordé pour le laisser de côté et pourtant, il touche beaucoup de couples et fait des ravages

  2. Je suis toujours un peu gênée quand une femme parle à la place d’un homme de ses désirs sexuels et de sa libido. Le contraire est vrai aussi d’ailleurs. Je pense que certaines sensations et émotions sont typiquement masculines ou féminines et le désir en particulier. Bonne soirée !

    • Oui, certes mais la littérature nous fait appréhender des mondes insoupçonnés qu’on ne connaitra peut-être pas !

  3. C’est le genre de livre qui me fait fuir en courant ! Au moins ma pal ne s’agrandira pas aujourd’hui. Bonne soirée

  4. Ce n’est pas le genre de livre vers lequel je me serais spontanément tournée mais j’aime beaucoup ta chronique et ton analyse d’un homme et de son obsession…

    • Oui, j’ai bcp souri à la lecture de ta chronique car je m’y suis retrouvée 🙂

  5. Il m’a beaucoup émue et a touché un point personnel ce roman, j’ai revu le couple de mes parents dont je me tiens volontairement à l’écart et j’ai été mal à l’aise tout autant que touchée..

    • Amélie Cordonnier a le talent de décrire des situations très pointues au niveau de la psychologie de ses personnages. Même si cet homme m’a profondément énervée 🙂

Répondre à écureuil bleu Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.