Films de 1900

vagabondageautourdesoi.com - Cinémathèque
Projecteur de cinéma en 1900 – Cinémathèque

Des films de 1900 nous parviennent colorisés et restaurés. Ici, Ils montrent un dimanche à Paris au moment de la Belle Époque.

vagabondageautourdesoi.com Films

Le Gaumont Palace en 1912

Nous, spectateurs, devant de telles images, restons happés par ce monde qui nous parvient du passé. Les chapeaux, le parapluie, accessoire indispensable d’une femme élégante, Les palais du Trocadéro pas encore construits, mais la Tour Eiffel trône déjà sur Paris…

Enfin le cinéma

La nouvelle exposition du Musée d’Orsay s’interroge sur les premiers balbutiements du cinéma dans la vie de nos aïeuls. Elle démontre le lien existant entre les autres arts, le développement industriel et la transformation de la ville de Paris par le Baron Hausmann. La ville s’affiche et devient un spectacle à part entière comme cette peinture de Gustave Caillebotte avec L’homme au balcon.

vagabondageautourdesoi.com Orsay
L’homme au balcon – 1900 – Gustave Caillebotte

Explication technique des films

Cette vidéo a été trouvé sur la chaîne Youtube Nineteenth century videos. Back to life.

Ce sont des films classiques et des séquences historiques comme jamais vus auparavant. De nouvelles éditions sont restaurées, colorisées et enrichies à l’aide de techniques de montage traditionnelles complétées par les avancées les plus récentes de l’intelligence artificielle appliquée au traitement de
la vidéo et du son (…) Colorisation assistée par l’IA (…)Ajout de bande son. Les vidéos seront forcément brèves puisque chaque minute de résultat final implique environ 5 heures de traitement manuel et 10 heures de traitement informatique très lourd. Musique : Ludwig Van Beethoven, 6e symphonie « Pastorale » Site Nineteen century vidéos

Et, Verlaine chante Paris

Paris n’a de beauté qu’en son histoire,
Mais cette histoire est belle tellement !
La Seine est encaissée absurdement,
Mais son vert clair à lui seul vaut la gloire.

Paris n’a de gaîté que son bagout,
Mais ce bagout, encor qu’assez immonde,
Il fait le tour des langages du monde,
Salant un peu ce trop fade ragoût.

11 commentaires

Répondre à Miriam Panigel Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.