Les devoirs à la maison – Ismaïl Sadky

L’essai Les devoirs à la maison ou Clés pour accompagner sereinement mes apprentissages proposé par un enseignant-formateur Ismaïl Sadky et illustré par Sophie Guillerm est un guide pratique en direction des parents qui souhaitent aider leurs enfants dans la séance de devoirs que l’enseignant ou les enseignants dispensent à leurs élèves.

Difficile de présenter ce guide sans l’analyser du point de vue de l’acte d’apprendre. En effet, Ismaïl Sadky est ou a été un enseignant en lycée professionnel soit un professeur s’adressant à des jeunes de quatorze à vingt ans s’inscrivant dans une filière plus orientée vers la pratique professionnelle.

Seulement, les parents n’aident plus leur jeune adulte en LP dans son travail à la maison. C’est à la fin de l’école primaire que l’enfant devient autonome dans son travail du soir. Seulement, les devoirs écrits sont toujours interdits. Certes, les leçons sont à revoir, mais en ce qu concerne l’écrit, la loi de 1956 est toujours en vigueur.

Pourtant, l’enseignant qui ne donne pas de devoirs écrits en primaire est considéré comme un mauvais enseignant. La pression est forte sur l’enfant, sur ses parents, et sur son enseignant !

Par contre, au collège, les professeurs donne des devoirs à des jeunes qui ne savent pas gérer ce temps de travail à la maison. Aussi, l’enjeu est important d’aider les parents dans ce soutien. Le ministère avait essayé de contrecarrer cette inégalité. Mais, actuellement, ce n’est plus d’actualité, au contraire !

Ce guide apporte des pistes d’aides et de soutien ! Ismaïl Sadky liste un certain nombre de constats sur les représentations des parents, sur leur propre vécu d’élèves, sur leurs enfants, sur le lien entre l’enseignant et les parents, sur ce qu’est l’acte d’apprendre, ses enjeux, ses composantes, etc.

Ismaïl Sadky propose des quizz, des exemples, des scénettes, des dialogues le tout souvent soutenu par des illustrations pour débroussailler tous ces concepts.

Puis Ismaïl Sadky en vient à une série de propositions pour faciliter l’aide des parents. Le chapitre sur la mémoire est particulièrement important.

Heureusement les illustrations viennent simplifier la présentation des différents chapitres. Car ce guide m’est apparu légèrement brouillon même si les différents points se fondent sur des éléments importants du savoir aider. A recommander pour des parents déjà sensibilisés !

Remerciements @Babelio avec sa masse critique et @cseditions

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Quel est mon HIT du moment ? ( H pour humour- ce qui m’a fait rire- I comme instant présent -:ce que j’ai observé et qui m’a fait plaisir n- et T comme temps – le bon temps que j’ai pris avec un ami.)

La seule règle des devoirs à la maison dit en substance que l’on a le droit de ne pas réussir, mais que l’on a le devoir d’essayer.

A la fin de ce livre, je souhaite :

  • que la pression des devoirs sur votre enfant diminue
  • que chacun comprenne l’importance de disposer d’outils, pour être efficace dans les apprentissages.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

Les devoirs à la maison

Les devoirs à la maison
Un extrait illustré
Les devoirs à la maison
Puis un autre extrait
Les devoirs à la maison
Et encore un autre
Les devoirs à la maison
Encore avec une illustration

Pour aller plus loin

Devoirs(à la maison) – Philippe Meirieu

Questions pratiques

Les devoirs à la maison – Ismaïl Sadky

Illustration : Sophie Guillerm

Éditeur : Chronique sociale

Twitter :  @cseditions Instagram :

Parution : 27 février 2020

EAN : 9782367176857

Lecture : Juin 2021

Essais

Chroniques littéraires

9 commentaires

    • Oui, souvent des difficultés se rencontrent au moment des devoirs. Des difficultés à accéder à internet m ’empêchent pour l’instant de pouvoir gérer mon blog comme je le souhaiterais. Bonne soirée

  1. Les devoirs ont beau avoir été interdits, depuis le CP, mon fils en a toujours eu et il entre en 3ème. J’avoue ne pas comprendre que certains enseignants n’en donnent pas, car c’est à la maison que l’on approfondit les choses.

    • Au primaire, il faudrait apprendre à l enfant à gérer ses apprentissages à l ecole pourqu’ il puisse devenir autonome en secondaire. Des difficultés avec internet m ‘ empêchent actuellement au niveau de ce blog. Vous prie de m ‘ en excuser

    • Je crois que notre gouvernement a abandonné la valeur École pour tous, qui pour moi est essentielle ! 😉

  2. Les enfants sont trop gâtés de nos jours, on a tous eu des devoirs à la maison, même en primaire et on y a survécu. En Suisse il y a une réforme de l’orthographe pour la prochaine rentrée ou celle d’après, pour favoriser l’apprentissage des enfants en difficulté. C’est le nivellement par le bas, bientôt on écrira phonétiquement et en langage sms, ça promet. Bon week end

Répondre à Pat0212 Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.