Isabelle Boccon-Gibod-Daniel – Structure

Structure est un livre de photographies d’Isabelle Boccon-Gibod-Daniel. Elle reprend, à l’heure du selfie y compris de groupe, l’idée du portrait de famille.

Chacun respecte le cadre posé par Isabelle Boccon-Gibod-Daniel : assis ou débout, sur une chaise ou un plot, en illustrant la géométrie du groupe.  C’est à dire le carré si la famille comporte quatre personnes, en croix, si il y a en trois, ligne horizontale ou verticale pour deux personnes, etc. Il semble que la photographe ait aussi demandé sérieux, port figé et vêtements noirs et blancs à la manière de ces photographies retrouvées jaunies dans des cahiers poussiéreux.

En fait, ce cadre d’une grande contrainte libère la perception et l’imaginaire du regardeur. Outre les ressemblances qui sont notées entre les membres, il y a ce que disent la position, l’expression du visage, le regard de chacun et du coup, cela retentit sur l’ambiance de la cellule présentée.

Car, la place de chacun se définit par rapport à l’autre, parent, enfant ou conjoint. Des liens entre les uns et quelques fois contre d’autres assignent le rôle, la place dans cette nébuleuse familiale.

Structure de leur vie

vagabondageautourdesoi.com
Un premier extrait

Ainsi la photo à la page 40, reproduite ci-dessus, où ce fils prend ses aises, assis sur le fauteuil alors que son père se tient debout de côté le regard interrogateur. Que veulent-ils nous dire de leur relation ?

vagabondageautourdesoi.com
Un autre extrait

Alors que celle de la page 22 reproduite ci dessus représente aussi un père et son fils. Mais là, le père est protecteur avec ses mains posées sur les épaules et le regard sombre de son fils.

Mais n’apprenons-nous pas plus de nous que nous apprenons d’eux ! Car, chacun y projette ses émotions, ses joies et ses fêlures. Qu’est-ce que raconte mon interprétation de ce que je suis, de mon histoire et du vécu de ma famille ?

vagabondageautourdesoi.com
Puis, un autre extrait

Ainsi, que dit le regardeur de cette photographie page 34 reproduite ci-dessus où les enfants se tiennent derrière leurs parents avec un père et son sourire satisfait. Sa femme placée de côté possède aussi cette force tranquille qu’on sent dans son sourire et ses yeux.

Structure en résumé

Ceux qui ont choisi de poser, ainsi, livre de leur humanité, sans fard et sans artifice et le dialogue avec le regardeur prend sa place pour honorer cette rencontre. Le format choisit permet la confrontation. Et, ce qui pourrait devenir du voyeurisme lors d’une exposition, est avec ce livre, un échange comme un rendez-vous à honorer.

Ravie d’avoir pu découvrir le travail d’Isabelle Boccon-Gibod-Daniel et ses 30 clichés. Je ne regarderais plus mes vieilles photos, où derrière rien n’est noté, de la même façon. Elles peuvent nous raconter ce que l’histoire familiale a tenu sous silence ou a trop crié. Un travail très intéressant !

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com
Un autre extrait
vagabondageautourdesoi.com
Puis un autre
vagabondageautourdesoi.com
Encore un autre
vagabondageautourdesoi.com
Un avant-dernier
vagabondageautourdesoi.com
Le dernier extrait

Pour aller plus loin

Site de Isabelle Boccon-Gobod

En résumé

Remerciements à @Babelio et sa Masse critique et @HemeriaPhoto pour ce magnifique livre.

Puis quelques extraits du texte de Adam Mendelsohn

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Plus jamais personne ne pourrait mettre un nom sur le moindre de ces visages – des visages anonymes, perdus à la postérité, comme s’il n’avait jamais été.

Quels liens entretiennent les membres d’une même famille, et comment l’image que nous renvoyons aux autres révèle-t-elle -ou occulte-t-elle -ces structures relationnelles ? En quoi les rôles que nous leur supposons trahissent-ils les réalités affectives et les complexité de la vie vécue ?

Ce sentiment de tension narrative affleurant sous la surface d’apparence paisible émane de chacune des photographies, mais aussi de leur mouvement d’ensemble.

Présentation de l’éditeur

vagabondageautourdesoi.com
Éditeur

Du côté des Critiques

Natione IndIana

D’autres blogs en parlent

 

Questions pratiques

Structure – 

Isabelle Boccon-Gibod

Daniel Adam Mendelsohn

Éditeur : Hemeria

Twitter : @HemeriaPhoto  et Instagram : @hemeriaphoto

Parution : 6 mai 2021

EAN : 9782490952052

Lecture : Mai 2021

Essais

Chroniques littéraires

8 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. Comme Pat, je trouve ces photos dérangeantes , et je n’achèterais pas ce livre. C’est triste avec ces visages sévères, ces poses figées.. Je comprends que ceux en photo achètent la photo, mais le livre ? C’est la dernière photo que je préfère car il y a plus de blanc. Bonne journée

    • Comme je l’ai dit à pat, nous sommes tous différents et notre ressenti à chacun est à prendre en compte ! Bonne soirée

  2. J’aime beaucoup ces photos et leur géométrie en noir et blanc, de même que les expressions des visages. C’est comme des énigmes où on essaye de déchiffrer les sentiments des uns et des autres.

    • Mon ressenti est différent ! Je trouve qu’apparait plus nettement ainsi les relations entre chacun. Bonne soirée

    • Oui je trouve sa façon de procéder très particulière et du coup, les relations entre les uns et les autres apparaissent. Bonne soirée aussi

Répondre à laboucheaoreille Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.