Daft Punk, séparation…

Daft Punk, séparation…

vagabondageautourdesoi.com
Daft Punk’s Guy–Manuel de Homem Christo and Thomas Bangalter, left–right, at Seal Beach April 13, 2006 for cover photo illustration for Calendar Weekend cover on the Coachella Music Festival. http://www.daftpunk.com/ (Photo by Spencer Weiner/Los Angeles Times via Getty Images)

Une séparation devient planétaire :  Celle des Daft Punk annoncée ce lundi par un clip, comme toujours réussi !

Pourtant depuis quatorze ans ils n’avait rien produit. Alors je me mets à rêver : peut-être est-ce un dernier coup médiatique et un album ou juste une nouvelle collaboration autour d’un morceau va sortir bientôt.

Car Daft Punk est une machine à succès. Et, vous, lequel préférez-vous ?

  • Around the word ?

Le clip vidéo réalisé avec le foutraque Michel Gondry est extrait du premier album Da Funk .

Avec ses championnes de natation, synchronisées évidemment, ses squelettes ou ses robots comme autant d’instruments qui performent le morceau Around The World, Michel Gondry aboutit à un chef-d’œuvre ludique, dépouillé mais Ô combien satisfaisant. Les Inrockuptibles

Pour Yves Bigot, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, ont marqué l’histoire de la musique Pop, à jamais.

« C’était presque des artistes d’art contemporain dans la musique. L’influence de Daft Punk est aussi immense, (…) ce sont toujours des gens qui ont recherché une excellence réfléchie »,

Au lycée, les deux avaient essayé de réunir le Velvet Underground avec les Beach Boys en créant un label Soma. Depuis incontournable dans la musique électro, c’est la French Touch qui a fait le tour du monde depuis.

Et, pourtant ils n’ont produit que quatre albums mais en collaborant avec les plus grands.

@telerama
La Galaxie Daft Punk – Télérama
  • Get Lucky ?

Le « Get Lucky » reste comme un fameux antidote lorsque la mélancolie affleure, et pas uniquement parce-que Pharell William et Nile Rogers sont aussi présents ! Extrait de leur dernier album  » Random Access Mémories », le morceau a remporté deux Grammy Awards en 2014.

Pharrell Williams entend parler pour la première fois du projet de Daft Punk à une fête organisée par Madonna, et propose alors au duo sa collaboration. Le duo et Pharrell se rencontrent plus tard à Paris, où ce dernier présente une partie de son propre travail. Pharrell explique alors qu’il a été influencé par Nile Rodgers, sans savoir que Daft Punk avait déjà enregistré avec ce dernier. Après avoir entendu Get Lucky, Pharrell fait remarquer que la musique évoque une île exotique durant un lever de soleil. Il précise que le titre ne se réfère pas seulement à l’acte sexuel, mais également à la rencontre, et à la connexion immédiate entre les personnes.Wikipédia

Alors quelle surprise lors du 14 juillet 2017, les fanfares inter-armées l’interprètent devant un président orangé certes mais aussi médusé (manque-t-il d’humour ou est-ce qu’il ne connaissait pas ?…)

 

Une communication orchestrée au millimètre. Le choix des artistes a toujours été de fuir le cercle médiatique et pourtant, ils y sont au cœur … Beau coup de maitre ! Lors d’une interview pour Télérama, Thomas Bangalter déclarait :

Simplement, nous revendiquons le droit, la liberté, de ne pas aller à la télé. En vingt ans, nous avons très peu interagi avec elle. Nous ne nous en portons pas plus mal. D’ailleurs, nous ne sommes pas davantage « en colère » ou en guerre contre le star system. Simplement, nous avons décidé de rester anonymes en créant ces personnages de robots. Nous faisons une proposition différente. En tant qu’artiste, on peut agir et vivre autrement…

vagabondageautourdesoi.com
Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, jeunes

Sources

Les Inrockuptibles

Yves Bigot – Daft Punk Incognito –EAN : 9782809829075 – Septembre 2020 – Présentation de l’éditeur, Les éditions de l’Archipel  :

Voici une balade musicale, poétique, littéraire et robotique au sein d’un monde fascinant : celui de deux musiciens nés dans l’Ouest parisien, inventeurs de la « French Touch», et devenus figures de légende. Ensemble, ils ont métamorphosé la musique électronique.

De Anonymat à Z6PO, en passant par «Get Lucky», le festival de Coachella, Electric Ladyland, le Moog Cook Book, Phantom of the Paradise ou YSL version Hedi Slimane, l’univers des Daft Punk est ici révélé par ses mystères, savamment distillés au gré des rares albums et apparitions publiques du duo casqué dont l’œuvre dense et protéiforme a conquis tous les continents.

Un paradoxe pour des artistes qui n’aspiraient depuis leurs débuts qu’à vivre… incognito.

Télérama

CHANSONS EN VRAC

BRIC A BRAC DE CULTURE

6 commentaires

  1. je les connais bien sûr mais ce n’est pas trop mon univers…
    Je préfère la pop mon culte pour le Beetles est intact, comme ma passion pour ABBA entre autres,
    ah l’époque bénie des « village people » ou Bonney M … Téléphone …
    je rêvais d’un autre monde…
    est-ce que je vieillis mal docteur?

    • J’ai plus l’impression que notre « grand âge » nous permet d’associer de nombreux univers différents selon les moments et l’instant T …

  2. Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo c’est Lennon et McCartney, car les Daft Punk sont à l’électro ce que les Beatles sont à la pop😍. Ils ont baignés toute ma vie étudiante, ma jeunesse ! J’ai toujours adoré ce qu’il faisait. J’écoute beaucoup d’électro de Sébastien Tellier, Kavinsky, Sebastian et Justice surtout😉. J’ai eu mal au cœur en apprenant la nouvelle mais c’est sûrement pour mieux revenir avec des LP solo. Je suis optimiste. Ceux sont des géants de la musique. Ta note est très belle et leur rend un vibrant hommage. Merci Matatoune ! 😉🙂

    • Ah oui c’est ton univers ! Moi je me suis arrêtée pas loin en fait mais eux j’aime bcp

  3. Encore un domaine où ma culture est nulle je n ai jamais entendu parler de ce groupe, faut dire que la variété ne m intéresse plus depuis des décennies. Bonne fin de journée

Répondre à Pat0212 Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.