Jean-Jacques Goldman – Comme toi

Jean-Jacques Goldman – Comme toi

vagabondageautourdesoi.com
Pochette du 45 T

Depuis 2013, Jean-Jacques Goldman est la personnalité préférée des français. Un record que l’on ne s’explique pas vraiment.

Ainsi, discret au talent incontestable, il a été compositeur et parolier pour de nombreux interprètes. Sur ses épaules ont reposés les spectacles des Resto du cœur depuis de nombreuses années fournissant un apport financier important à cette association caritative.

vagabondageautourdesoi.com
A l’enterrement de Véronique Colucci

Devoir de mémoire

En fait, Comme toi est crée en 1982 lorsque Jean-Jacques Goldman découvre une photo d’une petite fille dans un album de famille de sa mère qui était née en Allemagne. Issu d’une famille de juif polonais, l’artiste veut marquer par cette chanson son attachement à ses racines mais aussi rendre compte de la déportation. Car ses parents, réfugiés en France, ont participé activement à la Résistance à Lyon. 

L’idée « est parti[e] d’une photo dans un album de famille de ma mère. On peut très bien écouter cette chanson sans penser du tout que cela parle de cela. Donc, c’était juste un visage de petite fille qui m’a touché. Bon, c’est peut-être ma façon à moi de parler de ces choses-là de façon – on va dire – peut-être un peu plus imagée qu’une vraie thèse sur l’extermination. » [Questions à Jean-Jacques Goldman TV5, 20 novembre 1999]

En présentant une petite fille qui grandit et étudie les textes, notamment la Torah et ses cinq livres dont celui de Ruth qui en est une partie. A noter que Jérémy est un prophète juif.

« Elle apprenait les livres, Elle apprenait les lois. »

« Elle aimait ses amis, Surtout Ruth et Anna et surtout Jérémy. »

Alors, Jean-Jacques Goldman continue à décrire sa vie en parlant de son avenir à Varsovie. Cette ville de Pologne est située à côté du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau et de celui de Treblinka.

« Et ils se marieraient un jour peut-être à Varsovie. »

Mais, au refrain, le spectateur comprend que l’artiste s’adresse à sa fille. Il est dans sa chambre et fait la comparaison avec l’autre petite fille. En la désignant par son prénom, Sarah, Jean-Jacques Goldman fait référence à la tradition juive.  Mais aussi, il établit un lien avec le prénom donné à toutes les femmes juives à leurs arrivées dans les camps.

Et, puis au cinquième couplet, c’est plus explicite :

« Mais d’autres gens en avaient décidé autrement »

Orchestration

Rapidement, l’artiste rajoute un solo de violon au milieu de sa chanson  constitué de sonorités slaves traditionnelles. Celui-ci est joué entre les 2ème et 3ème couplet.

vagabondageautourdesoi.com
Hommage aux soignants 2020

Toujours chantée

En 2012, Amel Bent la reprend dans un album hommage appelé « Génération Goldman », dans lequel la jeune génération reprend ses plus grands succès.

Sources

Wikipédia

CHANSONS EN VRAC

BRIC A BRAC DE CULTURE EN VRAC

18 commentaires

  1. Goldman j’adore et je l’ai vu en concert à Lorient pour la tournée « en passant » en 1997. J’avais quinze ans. Un grand souvenir. La simplicité du monsieur. Son talent. Je sui un inconditionnel depuis toujours 🙂

    • Oui tout à fait d’accord ! Je pense que c’est son coté discret et anti show bizz …

  2. J’avais 10 ans quand cette chanson est sortie. J’ai évidemment mis du temps à en comprendre toute la teneur.
    Le texte est superbe.

  3. J’ai toujours aimé cette chanson, mais ce n’est que depuis quelques années que je l’écoute, en étant émue par son sens premier. C’est marrant que tu en parles, car cette semaine, j’expliquais à ma fille ce que raconte vraiment le texte.

Répondre à Pat0212 Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.