Sarcophages à Saqqarah

Sarcophages à Saqqarah

vagabondageautourdesoi.com
Sarcophages à Saqqarah

Depuis mi-septembre, près de soixante sarcophages, datant d’il y a à  peu près 2500 ans, sont découverts. Leur particularité est que ces sarcophages n’ont encore jamais été ouvertes. Près de Memphis, capitale de l’Égypte antique, les cercueils se trouvaient dans la nécropole de Saqqarah. D’autres puits sont encore à explorer.

vagabondageautourdesoi.com
Un des quatorze cercueils vieux de 2500 ans découverts dans un puits funéraire à la nécropole désertique de Saqqara, au sud du Caire le 20 septembre 2020.  Egyptian Ministry of Antiquities/AFP – –

« Il y a près de trois semaines, nous avons trouvé treize sarcophages scellés et intacts et, la semaine suivante, nous en avons trouvé quatorze supplémentaires », a indiqué Khaled Al-Enani, ministre égyptien du tourisme et des antiquités.

vagabondageautourdesoi.com
Carte de l’Égypte

Le site de Saqqarah qui se trouve à 25 kilomètres au sud des pyramides du plateau de Guizeh, est une vaste nécropole qui abrite notamment la célèbre pyramide à degrés du pharaon Djéser, la première de l’ère pharaonique.

A Saqqarah, les sarcophages royales et sépultures plus modestes se côtoient et présentent de nombreux témoignages sur la vie quotidienne de l’Égypte ancienne. Les fouilles menées ont également mis au jour ces dernières années de nombreux animaux momifiés (serpents, oiseaux, scarabées, etc.).

Selon les scientifiques, comme ces sarcophages sont encore scellées, il est possible qu’on trouve des objets funéraires en bon état à l’intérieur. Cela permettra une éventuelle identification de leurs propriétaires.

vagabondageautourdesoi.com
Les restes enroulés d’un Cobra égyptien, mort depuis des milliers d’années Saqqarah  Swansea University

Bric à brac de culture

6 commentaires

  1. Ah oui j’ai vu cette information hier.
    L’ouverture du sarcophage, sous l’œil des caméras, avait quelque-chose d’émouvant tellement la momie était dans un état quasi intact ! Elle a peut-être bougé un orteil ;))

    • Difficile de ne pas penser que le gouvernement égyptien en fait un peu trop …L’ouverture de son musée est repoussée de peur que Covid + attentat ne fasse encore plus fuir les touristes 🙂

      • Quand tu dis qu’il en fait un peu trop, tu veux dire pour le côté théâtral de l’évènement ?

        Cela ne me choque pas, et je pense même que c’est de bonne guerre dans le milieu muséal mondial. Si on avait fait ce genre de découverte en France, par exemple, on aurait eu une déferlante médiatique puissance 10 …

        • Oui, c’est vrai c’est de juste guerre vu que ce sont les occidentaux qui ont pillés les trésors des pyramides pour meubler leurs musées. Mais, on ne peut sous-estimer les enjeux économiques et politiques que sous tendent ces découvertes. L’Égypte (et c’est normal) souhaite avec son nouveau musée développer à nouveau une filière touristique mise à mal par l’insécurité qui a régné ces dernières années. La tournée mondiale de l’exposition Toutankhamon rappelait que les trésors seraient dorénavant uniquement visibles au nouveau musée de Gizeh, qui a fait l’objet d’investissement considérable pour devenir le plus grand musée d’égyptologie du monde.
          Non, ce qui m’a choqué c’est la sorte de télé-réalité qui a eu lieu en 2019 avec l’ouverture en direct d’un sarcophage et le ton sensationnel qui était employé et diffusé sur Disney Channel en France.

    • Oui et je pense qu’il va y avoir de très belles découvertes que le gouvernement égyptien va garder un peu secret jusqu’à l’ouverture de son nouveau musée Bonne soirée Eveline

Répondre à Matatoune Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.