Le bal des folles – Victoria Mas

@vagabondageautourdesoiPrix Renaudot des lycéens 2019 pour son premier roman, Victoria Mas signe un succès littéraire mérité.

Prendre prétexte du bal de la mi-carême organisé par la Salpêtrière à la fin du XIXè siècle, chaque année, pour présenter l’enfermement des femmes anormales mais aussi dérangeantes et déviantes, ou simplement paumées ou esseulées, est une idée originale.

Eugénie est une jeune fille issue d’une famille de la grande bourgeoisie parisienne. Éprise de liberté, elle affronte l’autorité de son père pour essayer d’imposer sa vision sur son avenir. Elle entend l’âme des morts depuis l’âge de 12 ans. Son père profite de cette révélation à sa grand-mère, pour l’enfermer dans cet hôpital afin que son nom de famille ne soit pas sali par le comportement féministe de sa fille…

Le roman commence au moment où tout le monde ressort robes et accessoires. Les salles et les couloirs bruissent de cette agitation joyeuse, les femmes sont enfin occupées!

Victoria Mas propose une série de portraits féminins très réalistes : Celles qui se font enfermer pour fuir la violence des hommes, celles qui souffrent de traumatisme suite à des agressions, celles dont l’hystérie est la partie visible de troubles neurologiques que le stress n’améliore pas, celles abandonnées là pour préserver, comme Eugénie, l’ordre établi. Et, puis il y a Geneviève celle qui s’est enfermée dehors mais prend soin de celles qui sont dedans.

En décrivant ainsi que l’enferment n’est pas uniquement le fait d’autrui mais peut être un carcan que l’on s’impose, Victoria Mas propose un écrit littéraire d’une grande maturité.

Félicité par plusieurs prix, l’originalité de la plume de Victoria Mas, fille de la chanteuse Jeanne Mas et ses succès dont « Rouge et noir  » , au style fluide et limpide est une des réussites de cette rentrée littéraire 2019.

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

 

Libres ou enfermées, en fin de compte, les femmes n’étaient en sécurité nulle part.

Les rêves sont dangereux, Louise. Surtout quand ils dépendent de quelqu’un.

Mais la folie des hommes n’est pas comparable à celle des femmes : les hommes l’exercent sur les autres ; les femmes, sur elles-mêmes.

Entre l’asile et la prison, on mettait à la Salpêtrière ce que Paris ne savait pas gérer : les malades et les femmes.

La perspective de ce bal costumé tranquillise les corps et apaise les visages. Il y a quelque chose à espérer.

Mais la majorité des aliénées le furent par des hommes, ceux dont elles portaient le nom.

Existe-t-il pensée plus consolante que de savoir les proches défunts à vos côtés ?

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

@vagabondageautourdesoi

@vagabondageautourdesoi

Le bal des folles – Victoria Mas

Éditeur : Albin Michel

Parution : 21/08/2019

ISBN : 2226442103

Lecture: Novembre 2019

12 commentaires

  1. […] Ils en parlent aussi : Carnet parisien, Lire et vous, Mélie et les livres, Agathe the books, La bibliothèque de Juju, Mademoiselle Maève, La caverne d’Haïfa, Domi C lire, Lili et la vie, The Eden of books, Flo and books, Le quotidien Julia, À livre ouvert, Louise et les canards sauvages, Le coin des mots, Les chroniques de Coco, Loudie’s blog, Mes petits plaisir à moi, Ô grimoire, Mon rêve d’été, Books, mood and more, Les lectures de Marie, Justinsunrise, L’engagée, Dadoulit, Lectures d’A, Encore un livre, Les jolis mots de Clem, Littécritiques, Les lectures de Tiphanie, Poccampe (se) raconte, Bib’ bazar, Hubris et libris, Atout plume, Un livre dans la poche, Les balades de l’impossible, Lire et pourquoi pas, L’étagère à livres, Des pages et des lettres, Ma passion les livres, Mes belles lectures, Au temps des livres, Uranie, 68 premières fois, Les élucubrations de Fleur, Entre deux livres, Christlbouquine, Vagabondage autour de soi […]

    • Quand on veut opprimer, les femmes sont une cible facile ! Bonne fin de semaine, Renée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.