Le crime de l’Orient Express-

Aller voir une nouvelle adaptation cinématographique du succès d’Agatha Christie, c’est un peu retrouver un bon ami.

Rappel

Agatha Christie publie son roman en 1934. Les 15 chapitres sont construits de façon méthodique en trois parties. La première, ce sont tout d’abord les faits qui sont exposés, puis à la seconde, ce sont les témoignages de chaque personnage et les indices et la dernière partie voit Poirot résoudre en une nuit l’énigme.  Il faut préciser qu’on est dans une unité de lieu avec un détective très très particulier. Hercule Poirot figure dans 33 romans et 51 nouvelles, publiés entre 1920 et 1975, un an avant la mort d’Agatha Christie, à 85 ans. Il pourrait être qualifié d’obsessionnel maladif puisqu’il s’intéresse, entre autre, au crime que parce qu’il y a déséquilibre qu’il doit réparer ! Son amour de l’ordre et sa rigueur sont légendaires ! La personnalité de Poirot devait rassurer Agatha, puisqu’elle l’a crée lorsqu’elle s’est aperçue que son mari la trompait. Mais, très vite dépassé par le succès de son personnage de fiction, Agatha Christie est obligée de le supporter presque toute sa vie….Et, il en faut beaucoup de patience pour supporter un tel personnage: falot, imbu de lui-même, sûr de lui !

Le sujet: Un crime impuni malgré l’arrestation d’une innocente et la vengeance des protagonistes touchés par ce crime!

Sidney Lumet en 1974 avait adapté au cinéma le roman. Il avait convoqué un panel d’acteurs connus et le film avait eu un succès certain, même auprès de la romancière.

vagabondageautourdesoi-cine-wordpress-Le-Crime-de-lOrient-Express.png

 

Le crime de l’orient Express – 2017 –

Qu’est-qui pousse un acteur-réalisateur a produire une énième version du roman ? La vanité …certainement un peu. Puisque la Fox avait bataillé pour acheter les droits avec Ridley Scott à la production et Mickael Green au scénario et lui a proposé la réalisation !

Car cette version n’apporte que peu de changement par rapport aux précédentes. Sinon que le réalisateur/acteur se prend un peu pour Dieu transformant le personnage de Poirot en névropathe extrême puisqu’il ne peut envisager aucun déséquilibre, transformant la scène de fin en Cène, etc.

Les effets spéciaux sont bluffants: les paysages extérieurs du train sont réussis en donnant une impression renforcée sur l’unité de lieu.

Cette version devrait faire connaître ce chef-d’œuvre à la jeune génération. N’était-ce-pas le but ?

vagabondageautourdesoi-crime-wordpress-2

vagabondageautourdesoi-crime-wordpress-3.jpg

vagabondageautourdesoi-crime-wordpress-4.jpg

CINEMA.png

 

 

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s