Les sites remarquables du Limousin – Corrèze –

WIN_20171217_13_44_50_ProCe beau livre fait partie d’une collection publiée par les Ardents Éditeurs. Après la Haute-Vienne et la Creuse, la Direction Régionale de l’environnement, l’aménagement et du logement (DREAL) continue son inventaire avec celui-ci.

C’est en 1898 que le premier site naturel a été protégé et c’était en Corrèze: La cascade de Gimel.

Recenser les 80 sites remarquables naturels du département protégés pour « leur conservation » qui « présente, au point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque, un intérêt général » avec une qualité photographique certaine telle est l’intention de ce livre paru en septembre 2017!

Située à l’ouest du Massif Central, la Corrèze fait partie de la région Nouvelle Aquitaine. Réputée être le département le moins peuplé (41ha/Km2), cette région a sa préfecture à Tulle et, bien sûr, sa sous-préfecture à la fameuse Brive-La-Gaillarde. Son slogan touristique est « Tout de suite ailleurs » et en effet, la Corrèze se présente comme  une parenthèse de découverte de sites naturels et culturels.

Pendant plusieurs années,  nous avions passé avec les garçons nos vacances d’été et notamment à Argentat : Canoé-kayak sur la Dordogne, baignades dans les piscines naturelles au pied des cascades ou dans des lacs plus vastes, visites de châteaux pour certains encore dignes des chevaliers du Moyen-Age et le Causse corrézien, partie du Causse de  Martel avec ses fameuses orchidées sauvages.

L’idée de rassembler au sein d’un même ouvrage, les sites naturels déjà classés ou seulement inscrits par les services de l’État est une façon agréable de découvrir (ou redécouvrir) ces lieux remarquables !

Chaque site est présenté par une pleine page d’une carte IGN qui place le site dans son environnement, puis le lieu et les différentes dates de reconnaissance sont exposés (j’ai beaucoup apprécié la petite carte du département affichée avec la situation du lieu présenté en haut) et une description du site, de son environnement au niveau géographique au vrai sens du terme (aspects humains, économiques, historiques, littéraires, etc.) pour finir par des idées de balades/découvertes touristiques/randos avec les précautions d’usages pour la visite en respectant l’environnement mais aussi les améliorations qu’il restent à apporter pour une évolution sereine et respectueuse du lieu.

J’ai été étonnée par la variété des sites présentés : là, un chêne centenaire, un peu plus loin, le domaine des haras de Pompadour, plus loin encore, une cascade , celle du saut Sali, un étang, une forêt, celle de Blanchefort, et même le dernier la butte de Turenne, etc. Ces sites dits naturels dont je n’avait pas forcément conscience ont marqué un territoire de l’empreinte humaine ce que décrit très bien le livre.

Je remercie sincèrement Babelio et les Ardents Éditeurs de m’avoir permis de découvrir cet ouvrage qui, en cette période de Noël, pourrait constituer un excellent cadeau pour un amoureux, ou pas, de cette région du centre de la France. C’est aussi une belle façon de vagabonder de façon intelligente en vrai ou par l’imaginaire autour de sites connus et  découverts. A recommander!

babeliositeon0-99c94

vagabondageautourdesoi-correze-wordpress-02

vagabondageautourdesoi-correze-wordpress- 21