La serpe – Philippe Jaenada

vagabondageautourdesoi-jaenada-wordpress-08_35_39_ProA partir d’un fait-divers, Philippe Jaenada bâtit une histoire où il entremêle le récit de la vie de son héros et sa propre vie.

La vie d’Henri Girard est décrite  jusqu’au moment où on le retrouve auprès de son père, sa tante et la bonne, assassinés sauvagement à coups de serpe. Naturellement, il est accusé de meurtre. Un procès retentissant et le voilà acquitté. Il s’enfuit en Amérique du Sud. Lorsqu’il revient, il publie le fameux salaire de la peur sous le pseudonyme de Georges Arnaud. Jamais le crime ne sera élucidé.

L’auteur se lance à la première personne dans la l’enquête minutieuse et exhaustive pour la résolution de ce fait-divers et décide d’élucider le mystère puisqu’il a connu le petit-fils du héros. Le personnage d’Henri Girard est très antipathique, sulfureux et égoïste. Sous la plume de Jaenada, c’est un enfant trop gâté qui brûle tous ses jouets au fur et à mesure qu’il les possède!

L’auteur se met en scène avec une ironie décalée qui m’a souvent fait sourire, tant celle-ci sonnait juste. Ses larges digressions sont un plaisir à ne pas manquées

Mais, voilà, Henri Girard ne m’a pas du tout séduite ni intriguée ni étonnée. Je n’ai pas accroché à son histoire : Il m’a ennuyée rapidement. Ses frasques, sa désinvolture m’ont même dérangée et le talent de l’auteur n’a pas réussi à me garder auprès de lui!

Au bout d’à peu près 130 pages (et j’ai fait un gros effort car, en général, je ne dépasse pas les 60 premières lorsque je n’accroche pas), je n’en pouvais plus d’une intrigue qui s’éternisait sans réel suspens! Alors, oui, je ne saurais jamais la fin : Qui a tué dans le grand salon papa, tata et la bonne avec la serpe! Et, si comme certaines critiques de lecteur ont comparé l’enquêteur à Hercule Poirot, alors, franchement, je ne sais pas si je relirai les Agatha Christie qui ont forgé ma culture du polar dans ma jeunesse !

vagabondageautourdesoi-livre-wordpress-123

Daniel Pennac – Droits imprescriptibles du lecteur – Illustré par Gérard Lo Monaco

droits_du_lecteur_de_pennac-767x1024.jpg

 

vagabondageautourdesoi-livre-wordpress-123

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.