Histoire d’hôtels américains !

Du motel à l’hôtel géant, il y a un monde!  Mais, quand même, on retrouve toujours la piscine, le distributeur à boissons, le frigo, la cafetière et la climatisation.

vagabonderautourdesoi-hotels usa-wordpress- P1080913.JPG

Le voyageur a la possibilité de choisir sa literie. A vous de voir, entre le lit « King Size » (possible de coucher à trois adultes, sans se gêner) et celui « Queen Size » (un 180 de large, très agréable), mais tous ont un matelas beaucoup plus épais qu’en France, d’un grand confort lorsqu’on avance en âge!

voyageautourdesoi-hotels usa-wordpress- 1.JPG

vagabonderautourdesoi-hotels usa-wordpress-.JPG

Le motel ne répond pas aux mêmes critères d’exigence que les hôtels: le terme « motel » vient de la contraction américaine « motorway hotel », ce qui signifie hôtel d’autoroute (ou de route). On s’y arrête rapidement, ce n’est pas cher! Du coup, on n’est moins exigeant sur le confort: qu’importe si la douche est cassée. Beaucoup plus ennuyeux, si c’est le chauffage, surtout lorsque la température extérieure frise le zéro degré C. Un avantage, tout de même, la voiture est garée devant la chambre. 

 

Certains hôtels sont impressionnants par le nombre de chambres, la longueur de leurs couloirs et le nombre de leurs parkings.

 

Il faut alors choisir ce qui est essentiel pour chacun.

La mise à disposition gratuitement dans le hall de l’hôtel du fameux café américain peut être un critère. La qualité du petit déjeuner aussi et savoir s’il est inclus ou non dans le prix de l’hôtel.

Maintenant, voyager à 2 ou à 4 ne coute pas plus cher à l’hôtel , si vous acceptez de partager la chambre! Mais, attention, nuit avec ronfleur, matin avec mauvaise humeur! A bon entendeur, salut!

2 commentaires

Un petit mot ...